Que faire dans la Vallée de la Dordogne ?

Suspendu, le temps s’écoule avec un parfum de villégiature dans la vallée de la Dordogne. On s'envole vers le village perché de Rocamadour, on écoute la nature encore préservée, on progresse de grotte en grotte, jusqu'à Lascaux. Et, de routes pittoresques en chemins de Compostelle, chaque étape est une merveille géologique, un site classé à l'Unesco ou une révélation gastronomique.

Les visites à ne pas manquer dans la Vallée de la Dordogne


• Le château de Beynac

Cette sentinelle de pierre, authentique château fort du Périgord, est dressée au sommet d'une falaise vertigineuse, dominant le village de Beynac-et-Cazenac et veille depuis plus de neuf siècles sur la Dordogne. Visiter le Château de Beynac, c'est traverser l'Histoire de France sur les traces de Richard Cœur de Lion, Aliénor d'Aquitaine, Simon de Montfort et la Guerre de Cent Ans. Un voyage inoubliable au cœur du Moyen Âge.

• La bastide de Monpazier

Le canton de Montazier se trouve entre Sarlat et Bergerac, non loin de Villeneuve sur lot, de Cahors et du Lot. Classé comme "Un des Plus Beaux Villages de France", il a été élevée au rang de "Grand Site National" pour ses nombreuses richesses, dont la Bastide de Monpazier (XIIIe siècle), un authentique joyau de l'architecture médiévale, modèle parmi les 300 bastides du sud-ouest.

• Le centre-ville de Sarlat

La ville médiévale de Sarlat-la-Canéda se situe dans la région de la Nouvelle-Aquitaine dans le département de la Dordogne. C’est l'une des plus belles villes de France, capitale du Périgord noir. Elle offre aux passionnés d’histoire pas moins de 66 monuments classés.
Ils sont nés à Sarlat : Étienne de La Boétie, Maurice Rouel et Pierre Janot, Jean Nouvel, Éric Alégret,...

• Le gouffre de Padirac

Le plus célèbre gouffre d’Europe, est considéré comme l’une des plus grandes curiosités géologiques de France. Comme Edouard-Alfred Martel qui l’explora en 1889, vous embarquerez sur la rivière souterraine, après une descente vertigineuse à 103 m, pour y admirer la Grande Pendeloque, stalactite géante de 60 m de haut...Vous continuerez à pied vers la Salle du Grand Dôme dont la voûte s’élève à 94 m de haut...

• La grotte de Lascaux IV

Découverte en 1940 par 4 adolescents la grotte de Lascaux recèle de vrais trésors préhistoriques. Dégradée par la surfréquentation, elle sera fermée en 1963. Depuis 2016 c’est une reconstitution à l'identique qui est ouverte à la visite, au cœur du Centre International de l'Art Pariétal, au pied de la colline de Lascaux.

• Le cloître de Cadouin

À quasi égale distance entre Bergerac et Sarlat, fondée en 1115, de l’abbaye de Cadouin il ne subsiste de cette époque que l’église abbatiale, la sacristie et la base romane des bâtiments. Le cloître gothique flamboyant date, lui, de la fin du 15e. L’activité monastique de Cadouin s’est interrompue en 1790 lors de la Révolution Française.

• Le château de Hautefort

Cette ancienne forteresse médiévale fût transformée en demeure de plaisance au 17ème siècle. Rare témoignage de l'architecture classique en Périgord, le château abrite une collection de meubles et œuvres d'art des 17ème et 18ème siècles. On y admire aussi ses jardins à la française classés "Monument Historique" et son parc à l'anglaise.

• Les jardins de Marqueyssac à Vézac

Les jardins suspendus de Marqueyssac figurent sur la liste des « sites classés ». Aménagé sur un éperon rocheux, ce parc de 22 ha domine la vallée de ses hautes falaises. Romantique et pittoresque il sert d’écrin à un château du début du XIXe siècle, sur plus de 6 km de promenades ombragées, bordées de 150 000 buis centenaires taillés à la main, et agrémentées de belvédères, rocailles, cascades et théâtres de verdure… Splendide !

• Le village de Beaumont du Périgord

La Bastide de Beaumont, fondée en 1272, a été considérablement rénovée au fil du temps. Elle conserve de nombreuses richesses patrimoniales du Moyen Âge, comme : l’église forteresse et la porte de Luzier, classée Monument Historique. À pied ou à cheval, de nombreux sentiers de randonnée permettent d’arpenter la campagne alentour sur 100 km balisés et faciles d’accès.

Les activités incontournables dans la Vallée de la Dordogne.


• Se la jouer néandertalien au Préhisto-Parc de Tursac

Voilà un parc qui permet de remonter le temps... Au cœur d’une forêt préservée, tout au long d’un parcours sonorisé, plus de 150 représentations grandeur nature vous permettront de découvrir le monde extraordinaire des dinosaures, jusqu’à l’évolution de l’homme avec un village Néolithique entièrement reconstitué. La vedette du parc : un T-Rex animé géant de 9 m de long et 6 m de haut !


• Se rafraîchir dans les rivières Dordogne et Vézère

Pour se rafraîchir par 30 degrés l’été, la Vallée de la Dordogne abonde de lacs, de ruisseaux, de petites criques secrètes et de cascades. Ses belles plages de sable s’offrent à la sieste, aux pique-niques en famille, en toute tranquillité. À noter que la Dordogne est la seule rivière de France à être classée Réserve Mondiale de Biosphère par l’Unesco.


• Se rendre sur les traces de Cyrano à Bergerac

Hercule Savinien de Cyrano qui inspira Edmond Rostand, naquit à Paris en 1619. A l’âge de 19 ans il s’engagea dans le régiment des « Gardes françaises » majoritairement composé de Mousquetaires. C’est alors qu’il prit son nom gascon de Cyrano de Bergerac. Il manie l’épée autant que la plume et c’est pourquoi Edmond Rostand en fera l’archétype du héros gascon. La première représentation de la pièce de théâtre eut lieu à Paris en 1897 au théâtre de la Porte Saint Martin.

• Recouvrer la mémoire au musée national de la Préhistoire aux Eyzies de Tayac

Situé à proximité des principaux sanctuaires de l’art pariétal, ce musée est autant un lieu de mémoire pour l’histoire de la Préhistoire, qu’un conservatoire d’objets, un centre d’études et un lieu de diffusion de connaissances en constante évolution.
Depuis sa création au début du XXème siècle, c’est devenu un lieu de référence pour les préhistoriens comme pour les visiteurs.

• Marivauder sur les hauteurs de Domme

À une dizaine de kilomètres au sud de Sarlat, Domme est perché sur une falaise vertigineuse offrant une vue exceptionnelle sur la vallée de la Dordogne et les Plus Beaux Villages voisins de La Roque-Gageac et Beynac-et-Cazenac. Cette bastide aux pierres dorées marie avec réussite patrimoine architectural, naturel et gastronomique du Périgord Noir.


• Faire des emplettes à Issigeac

Issigeac est une cité médiévale dont les ruelles s’enroulent comme un escargot, ressuscitant le passé. C’est un village riche en histoire et en architecture où les artistes et artisans ont élus domicile. Son marché dominical est incontournable. Petite affaire locale l’hiver, il occupe presque entièrement tout le village l’été. Vous y trouverez certainement votre bonheur.

• Plonger dans les secrets des caves de Monbazillac

Véritable noyau viticole au cœur du Périgord pourpre et à 5 km de Bergerac, la zone géographique de Monbazillac s‘insère sur les terrasses et les coteaux qui s’étendent de la rive gauche de la Dordogne à la rive droite de la Gardonnette. Cette zone qui recouvre le territoire de 5 communes représente le quart du vignoble bergeraçois. Lors de votre visite vous y découvrirez ce qu’est l’Eocène et l’Oligocène, une molasse, et encore bien d’autres secrets sur le vin de la région.

• Partir sur les traces de Joséphine Baker au château des Milandes

Construit au XVe siècle, le château des Milandes labellisé « Maisons des Illustres » est toujours habité par l’âme de Joséphine Baker, qui y vécut près de 30 ans. Américaine du Missouri militante de l’égalité entre les peuples, star du music-hall et résistante décorée de la Croix de guerre et de la Légion d’honneur, elle adopta 12 enfants et créa la « Tribu arc-en-ciel ».
Labellisé « Jardin remarquable depuis 2016, le parc du château, que survolent les rapaces du spectacle donné sur la terrasse qui domine la vallée, a retrouvé sa splendeur passée.

Se rendre en Dordogne 

Aller
plus loin