24h avec Joséphine Baker au château des Milandes

Artiste et personnalité exceptionnelle, la résistante Joséphine Baker s'installa pendant de longues années avec sa famille arc-en-ciel dans le château des Milandes. Visite guidée.

Des débuts dans la pauvreté à Saint-Louis, à ses jours de chorus-girl à New York en passant par superstar du cabaret à Paris, Joséphine Baker a vécu 1000 vies. Notamment une vie de famille plus calme en Vallée de la Dordogne. Sa maison était peut-être la scène, mais son cœur appartenait au Château des Milandes. L'actrice est tombée amoureuse de ce château de «La Belle au bois dormant» dans les années 1930. Elle a acheté et transformé la bâtisse Renaissance en l'utopie dont elle avait toujours rêvé. Aujourd'hui, le château est un musée, honorant sa vie et sa carrière, et offrant aux visiteurs un aperçu de l'actrice, musicienne, madone, espionne, spécialiste des relations publiques, interprète, dans tout le château et son parc.

9h : Balade dans les jardins du château accompagnés de la Tribu arc-en-ciel

Dans les années 50, la superstar internationale Joséphine Baker fit quelque chose d'inédit : adopter 12 enfants du monde entier pour former sa tribu arc-en-ciel. Réunissant des enfants de France, Corée, Japon, Finlande, Afrique du Nord, Côte d'Ivoire, Vénézuela et Colombie, son idée était de prouver au monde que la fraternité n'est pas une simple utopie (Lien externe) , et qu'elle peut s'exprimer dans le respect des opinions et des croyances des autres.
Souhaitant montrer sa famille comme modèle au monde, elle transforma le château en une sorte de scène où celle-ci pourrait être exposée. Joséphine brouilla les frontières entre le spectacle et la vie privée. Les visiteurs venaient aux Milandes pour prendre des photos avec les enfants, lorsque Joséphine les menaient à travers la verdure luxuriante du jardin ou près du portail en fer forgé.

josephine-baker-chateau-wax-figure

11h: Re-fouler les planches

À bien des égards, les Milandes était déjà un musée pour Joséphine lorsqu'elle parcourait encore ses salles. Pour immortaliser sa fantastique carrière, Joséphine a créé Jorama, un musée de cire. Bien que de nombreux originaux aient été perdus lorsque Joséphine a cédé le contrôle des Milandes, les personnages de cire restants dépeignent les moments forts de sa vie. Aujourd'hui, on peut voir une statue de Joséphine dans un de ses "scandaleux" costumes de la «Revue Nègre» devant un décor Art Déco. C'est l'image de Joséphine qui passa à la postérité : l'interprète aux mouvements fluides, la It-girl du Paris des années 20 qui promenait son guépard en laisse. Le château abrite aujourd'hui des dizaines de ses costumes et robes.

josephine-baker-stained-glass

Visite du château Renaissance

Bien que Joséphine fût de loin la résidente la plus célèbre du château, l'histoire riche (Lien externe) des Milandes a commencé bien avant la naissance de la célèbre chanteuse. Le manoir fut construit à la fin du XVe siècle par François de Caumont pour sa femme, lui donnant un nom évoquant son cadre bucolique (Milandes venant de mi-landa, signifiant "parmi les landes"). Le château abrita plus tard les seigneurs locaux de la Dordogne. Arborant des fleurons et des tours, des gargouilles et des vitraux, c'est une belle structure médiévale sortie des pages d'un conte de fées.
Les touches médiévales et Renaissance sont tissées dans tout le château et son parc, de la façade à la fauconnerie. Mais l'aspect le plus éclairant est peut-être les vitraux, rappels en technicolor de l'histoire onirique des Milandes, une facette chérie de Joséphine.

17h: rafraîchissez-vous dans la salle de bain Art Déco

L'amour du jazz de Joséphine est particulièrement présent dans la fabuleuse salle de bain Art Déco. Décorée de feuilles d'or et cloutées de noir, avec de la porcelaine de couleur jade (prétendument conçue pour correspondre à la bouteille d'Arpège (Lien externe) , son parfum préféré), l'éblouissante salle d'eau Art déco hurle Rive Gauche. On imagine pratiquement la chanteuse chantant "J'ai deux amours" ou "C'est lui" en se prélassant dans la grande baignoire verte.

josephine-baker-medals

19h: Revivez ses jours d'espionne lors de la Seconde Guerre Mondiale

Joséphine était rarement aux Milandes pendant la Seconde Guerre mondiale, même si elle ouvrit son domaine pour cacher des des juifs à cette époque (Lien externe) . Elle fut recrutée comme combattante de la Résistance, espionnant pour la France. Elle était une candidate idéale pour ce poste, car son travail la faisait voyager et l'emmenait à cotoyer des nazis haut gradés, lui offrant des informations sensibles, qu'elle transmettait souvent par le biais de codes dans ses partitions (Lien externe) . Joséphine a même joué pour les troupes alliées en Afrique du Nord, déclarant: "C'est la France qui m'a fait. Je suis prête à lui donner ma vie."
Ses efforts pour la France ont été honorés par une Croix de Guerre et une Légion d'honneur, et une grande partie de ses souvenirs de cette époque est exposée au musée.

Aller plus loin :

Josephine Baker fera son entrée au Panthéon de Paris le 30 novembre 2021.