Des jardins qui nous parlent dans le Val de Loire

Depuis près de 30 ans, le festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire réveille nos sens et notre imagination. En attendant la prochaine édition, pourquoi ne pas s’accorder une promenade imaginaire dans les archives de cette utopie artistique qui interroge sur l’avenir de la planète ? Poétiques, futuristes ou fantasques, voici une petite sélection de jardins à penser, à rêver et à espérer…

Paradis éternel

L’éternité dont on parle ici n’est pas celle du paradis, comme dans le jardin perse mais bel et bien celle des sacs en plastique violet qui se balancent au-dessus d’une "jungle" de feuillages ! Une culture idéale sans arrosage, sans jardinage dont les couleurs seraient garanties toute l’année semblent nous susurrer les auteurs qui nous interrogent aussi sur l’omniprésence de cette matière bien peu dégradable dans nos paysages actuels…

Une île jardin

On se laisse fasciner par les reflets sur le miroir d’eau, puis vient une question : que fait cet arbre solitaire? C’est "la possibilité d’une île", ou plutôt d’un jardin quand la montée des eaux aura restreint l’espace...

Une île jardin

On se laisse fasciner par les reflets sur le miroir d’eau, puis vient une question : que fait cet arbre solitaire? C’est "la possibilité d’une île", ou plutôt d’un jardin quand la montée des eaux aura restreint l’espace...

Marée de fleurs

D’abord une allée aux allures de sous-bois, puis soudain, une mer de couleurs amplifiée par des miroirs disposés en guise de leurres. La fleur, thème de cette édition placée sous le signe du Flower power s’y démultiplie à l’infini ! L’occasion de faire un arrêt sur image et de prendre enfin le temps de contempler la nature.

Oasis utopique

Une terre brute rappelant le réchauffement climatique et une végétation exubérante évoquant les rêves de villes aériennes. Et au centre, une oasis faisant le lien entre la technologie et la préservation de l’environnement. Utopique vraiment ?

Oasis utopique

Une terre brute rappelant le réchauffement climatique et une végétation exubérante évoquant les rêves de villes aériennes. Et au centre, une oasis faisant le lien entre la technologie et la préservation de l’environnement. Utopique vraiment ?

Trésors rares

Rêveurs, poètes ou esthètes, ils consacrent toute leur énergie à bâtir d’étonnantes œuvres végétales. C’est à ces collectionneurs aux doigts verts que rendent hommage ces "cabinets de curiosités végétales" renfermant chacun un palmier rare en guise de trésor…

Péché capital

Réintroduire le péché au jardin d’Eden d’où furent chassés Adam et Eve ? En voila une idée folle ! Au milieu des buissons, un miroir insolite nous invite à admirer notre image tel un vaniteux Narcisse. On peut aussi y chercher des signes derrière les apparences, jardin caché au fond de l’eau ou reflets des nuages, le paysage est au-delà du miroir…

Péché capital

Réintroduire le péché au jardin d’Eden d’où furent chassés Adam et Eve ? En voila une idée folle ! Au milieu des buissons, un miroir insolite nous invite à admirer notre image tel un vaniteux Narcisse. On peut aussi y chercher des signes derrière les apparences, jardin caché au fond de l’eau ou reflets des nuages, le paysage est au-delà du miroir…

Doux murmures

Trente-cinq voix masculines ou féminines énonçant un "je t’aime" en 35 langues sur fond d’appels d’oiseaux et autres animaux. Comment ne pas fondre pour le jardin d’Amour ? On s’y perd parfois dans un grand bouillonnement émotionnel comme dans la vraie vie entre les saules rouges qui se répètent à l’infini… Et on y fait le plein de sensations, un jardin s’écoute aussi, surtout quand il dit des mots aussi doux !

Hors sol

Faire pousser hors sol des lianes végétalisées : c’est le pari fou de Jean-Philippe Poirée-Ville qui a mis au point un système de cultures aériennes. Ses sylphes dessinent des entrelacs dont la rondeur souligne d’un audacieux contrepoint les lignes verticales du château.

Hors sol

Faire pousser hors sol des lianes végétalisées : c’est le pari fou de Jean-Philippe Poirée-Ville qui a mis au point un système de cultures aériennes. Ses sylphes dessinent des entrelacs dont la rondeur souligne d’un audacieux contrepoint les lignes verticales du château.

Biodiversité

Qu’ils semblent prospères ces bulbes géants que l’on imagine tout juste émerger de leur humus... Une opulence qui rend hommage au travail du sol, et au-delà, à l’art de la biodiversité heureuse, l’avenir du jardin !

Jazz au jardin

Entre prairie pastel et sombre écrin d’un salon de jazz, on écoute la voix de Billie Holiday chanter "Body and soul". Un hommage à la chanteuse et au jardin qui soigne le corps et l’esprit…

Jazz au jardin

Entre prairie pastel et sombre écrin d’un salon de jazz, on écoute la voix de Billie Holiday chanter "Body and soul". Un hommage à la chanteuse et au jardin qui soigne le corps et l’esprit…

Rouge comme espoir

Comme sur le qui-vive, cet océan de rouge semble nous avertir d’un danger imminent. Un message bien de notre époque que l’on médite tout en gardant comme fil rouge un espoir : la vie est là dans ces buissons qui palpitent comme un cœur !