Talent à suivre : Omar Sy en gentleman cambrioleur dans la série Netflix "Lupin"

Dès les premières scènes, Lupin, la nouvelle série originale de Netflix, vous plonge au cœur des plus beaux sites de France. De la célèbre Pyramide du Louvre aux époustouflantes falaises d’Etretat, la série vous fera voyager au côté d’une version 2.0 du plus illustre mais non moins gentleman cambrioleur français.

Le jeune Assane Diop (interprété par Omar Sy) voit sa vie bouleversée après la mort de son père, accusé à tort d’un crime qu’il n’a pas commis. 25 ans plus tard, Assane tente de venger la mort de son père, en s'inspirant de son héro : Arsène Lupin.

Ainsi inspirée par l’une des plus fameuses œuvres de la littérature française de Maurice Leblanc et honorée par le 7ème art à travers de nombreuses adaptations au cours du dernier siècle, cette nouvelle série télévisée Netflix (Lien externe) réalisée par Louis Leterrier (Le Transporteur, l’Incroyable Hulk, Danny the Dog), met en scène une version contemporaine d’Arsène Lupin, maître dans l’art du déguisement et de cambriolages légendaires, dans un Paris grandiose et bien de son temps.

liste

Inoubliable dans le film Intouchable, c'est un pur bonheur que de suivre Omar Sy alors qu'il sillonne Paris et nous tient en haleine au Louvre, entre autres, lors de scènes qui nous présentent la célèbre Joconde mais également le légendaire collier de Marie-Antoinette porté disparu depuis le 18ème siècle et ayant depuis nourri nombre d’œuvres de la culture populaire.

L’équipe de la série Lupin a également fait escale en Normandie pour un tournage à Étretat, une ville reconnue pour ses paysages, ses falaises de craie blanches et ses plages de galets. Ce décor spectaculaire a inspiré au cours des siècles de nombreux artistes dont les peintres Eugène Boudin, Gustave Courbet, Claude Monet… mais également Maurice Leblanc, l'auteur qui a créé en 1905 le personnage d'Arsène Lupin et qui a fait de ce lieu l’un des théâtres de son œuvre. Les voyageurs peuvent y visiter l’ancienne demeure de l’écrivain, une charmante maison à colombage baptisée par l’auteur « Le Clos Lupin (Lien externe) », en hommage à son héros et aux fleurs, des lupins, qu’il y plantait. Le musée expose désormais des photos originales, des peintures, des écrits et d’autres accessoires personnels appartenant à Maurice Leblanc.