Pascal Grizot, l'artisan de la Ryder Cup en France

Ce chef d'entreprise passionné de golf a œuvré pour faire venir la compétition mythique en France. Une première qui aura lieu au Golf National du 25 au 30 septembre à proximité de Paris, théâtre de l'affrontement des équipes américaine et européenne. Pascal Grizot décrypte pour France.fr les dessous du troisième événement sportif le plus suivi au monde, une Ryder Cup qui va faire vibrer près d'un milliard de téléspectateurs.

Comment avez-vous réussi à convaincre la Ryder Cup de poser ses valises en France, alors qu'elle se déroule généralement au Royaume-Uni et aux Etats-Unis ?

C'est un ensemble d'éléments. Les golfeurs français ont envoyé un signal fort de leur attachement à la Ryder Cup en acceptant une augmentation du prix de la licence afin de financer l'événement. Ensuite, le parcours du Golf National accueille chaque année l'Open de France et est très apprécié par les joueurs pro. Enfin, il y a le prestige et l'attractivité de la ville de Paris, la proximité du château de Versailles, qui ont aussi joué un rôle prépondérant.

Quelle était votre motivation pour vous lancer dans cette aventure ?

Ma passion pour le golf. Entre 2005 et 2011, j'ai été le capitaine de l'équipe de France amateur, qui a fait émerger des jeunes talents comme Victor Dubuisson ou Alexander Levy, et avec laquelle nous avons gagné les championnats du monde et d'Europe. J'adore ce sport et j'occupe toutes mes fonctions de façon bénévole.

Quelle affluence attendez-vous fin septembre, au Golf National ?

Nous sommes partis pour battre le record. Tous les billets ont été vendus en 1h20 sur Internet et nous attendons 51.000 spectateurs par jour du vendredi au dimanche. Il y a deux ans à Hazeltine (Minnesota), il y avait 45 000 spectateurs par jour. Près de 3.000 médias sont également accrédités pour l'événement.

Y a-t-il une spécificité de la Ryder Cup en France par rapport aux éditions précédentes ?

Le parcours a été dessiné spécifiquement pour un événement comme la Ryder Cup. C'est un «stadium course», un véritable stade de golf, avec de nombreuses buttes où les spectateurs peuvent surplomber les joueurs et avoir un champ de vision idéal du spectacle.
Les précédentes éditions avaient lieu sur des parcours plus anciens et plus plats. Or, quand vous avez autant de monde sur ce type d'événement, vous voyez bien le jeu si vous vous trouvez au 1er rang, moins bien si vous êtes au 2e rang et… plus grand-chose à partir du 3e rang.

Le public verra de près les deux légendes vivantes du golf que sont Tiger Woods et Phil Mickelson dans l'équipe américaine…

Oui. La fête aurait été encore plus belle avec un Français dans l'équipe européenne, mais les spectateurs auront la chance unique de voir tous les meilleurs joueurs du monde. Tiger Woods ou le n°1 mondial Dustin Johnson n'ont jamais disputé de tournoi professionnel en France. Phil Mickelson, lui, avait joué le parcours de Disney il y a… vingt-cinq ans.

Une rumeur laisse entendre que le président américain Donald Trump, féru de golf comme beaucoup de ses prédécesseurs, pourrait faire un saut à Paris pendant la Ryder Cup…

C'est vrai qu'avec Donald Trump tout est possible, surtout si les Etats-Unis mènent au score. D'ailleurs, l'an dernier pour la President Cup, il y avait quatre présidents américains sur le parcours, mais c'était à New York. Il est en tout cas prévu que le président Macron assiste à l'événement le samedi (29 septembre).

Sur le plan touristique, quels sont les atouts de la France en tant que destination golfique ?

Avec Atout France (l'agence de promotion touristique de la France, éditeur de France.fr, ndlr), nous menons une stratégie propre qui nous différencie de destinations réputées pour le golf comme l'Espagne, le Portugal, la Turquie ou encore le Maroc. La France est la première destination touristique dans le monde et l'idée est de mettre en valeur ses magnifiques parcours de golf en complément de sa gastronomie, son art de vivre, ses paysages, ses monuments…

Se rendre au Golf National à l'ouest de Paris 

Le Golf National est situé à 20 km au sud-ouest de Paris, sur la commune de Guyancourt, à proximité de Versailles. Il dispose de deux parcours 18 trous, l'Albatros et, plus accessible, l'Aigle.

Aller
plus loin