On vit l’automne en couleurs dans le Jura

Entre lacs scintillants, forêts profondes et douces montagnes, on s'oxygène tout en admirant les paysages enflammés par les couleurs de l’automne. Suivez-nous, ça se passe dans le Jura.

On s’émerveille dans les rues de Dole

Au nord du Jura, Dole a perdu son titre de préfecture au profit de Lons-le-Saunier. Mais elle a tout d’une grande ! Dans cette capitale "déclassée" qui accueillait les comtes de Bourgogne et vit naître Louis Pasteur en 1822 (on visite sa maison au passage), le Doubs se mêle aux canaux. Celui qui va du Rhin au Rhône est livré aux péniches de plaisance, celui des Tanneurs a bien changé… L’activité, qui dégageait des odeurs pestilentielles, a été abandonnée il y a un siècle. On se promène désormais le nez au vent en suivant le "circuit du chat perché" de 4 kilomètres, le long des rives fleuries bordées de hautes maisons comtoises ou dans les ruelles du centre-ville jalonnées de 48 monuments historiques ! Mais toujours avec pour phare le clocher de la collégiale Notre-Dame qui taquine le ciel du haut de ses 73 mètres. Pour ne rien rater du spectacle, prenez le large avec Une Belle Aventure, en embarquant sur un authentique bateau-taxi vénitien de 1963. Depuis les canaux, Dole est délicieusement romantique.

Dole (Lien externe)
Une Belle Aventure (Lien externe)

On file au sud avec le "train des hirondelles"

123 kms en 2h25 ; c’est ce qui s’appelle prendre son temps ! Si le TER qui emprunte la ligne des hirondelles prend son temps, c’est que le spectacle en vaut la peine. Derrière les fenêtres panoramiques, les plus beaux paysages jurassiens défilent. Depuis Dole, 10 gares, 36 tunnels et 18 viaducs jouent à saute-mouton jusqu’au terminus à Saint-Claude, tout au sud du Jura. Au fil de la voie, des excursions permettent de prendre l’air : dans la forêt de Chaux pour randonner à la rencontre des renards, cerfs et sangliers ou dans la forêt de la Joux pour admirer les épicéas géants; à Château-Chalon, l’un des plus beaux villages de France posé en sentinelle au bord d’une falaise, pour des flâneries dans les vignobles qui produisent l’étrange "vin jaune" ; ou à Salins-les-Bains. Dans les entrailles du village, les salines souterraines, inscrites au patrimoine de l’Unesco, rappellent que jadis, le sel avait (presque) autant de valeur que l’or.

Château-Chalon (Lien externe)
La Grande Saline (Lien externe)

On randonne en forêt avec… des chiens

Morbier n’est pas que le nom d’un fromage jurassien. C’est aussi l’un des villages-étapes de la ligne des hirondelles. Idéal pour s’oxygéner à pleins poumons. Musher professionnel, Alexis Champion est à la tête d’une meute de 22 huskies et alaskans. En hiver, il fait glisser les touristes sur des traîneaux. Le reste de l’année, il organise des cani-randos ; comprenez des balades au vert entre prairies et forêts, accompagnés par les chiens. Après un premier contact avec les animaux, chaque randonneur est équipé d’une ceinture confortable, et relié à l’animal par une longe. Excités par l’appel du grand air, les chiens aboient et se mettent en condition tels des athlètes, prêts à partir au premier OK. En route ! En fonction du chien (calme ou tonique) et du parcours choisi (plat ou accidenté), la balade est plus ou moins sportive, ponctuée de pauses sauvages pour apprécier les paysages. Passé l’emballement du départ, le souffle des grands espaces vous gagne, simplement dérangés par le vent dans les arbres et le halètement des chiens. Magique !

Free Sled à Morbier (Lien externe)

On prend l’air dans le parc régional du Haut-Jura

Autour de la station des Rousses, il y a mille façons de garder la forme ! Le "Vélo Jurassic Tour" propose d’explorer le parc régional du Haut-Jura en VTT à assistance électrique, à travers une cinquantaine de boucles de 15 à 60 kilomètres. De sentiers en chemins forestiers, entre lacs et cascades, la fée électricité permet de franchir toutes les difficultés ; par exemple autour du lac des Rousses. Encore plus haut, les Hautes-Combes rafraîchissent. Sur ces hauts plateaux culminant à plus de 1000 mètres, simplement habités par quelques fermes isolées, les prairies ondulantes filent à perte de vue, avec pour seul horizon les sommets du Jura. Guide accompagnateur, Tédi partage sa passion pour la faune locale. Pas de lynx ou de chamois en vue aujourd’hui, mais des vaches montbéliardes dont les cloches jouent une douce musique ! Avec son pote Gaël, il propose de terminer la balade par un goûter... perché dans les arbres. Il faut grimper 6 à 8 mètres en rappel - harnaché comme il se doit - pour atteindre la table installée dans les branches. Après l’effort, la dégustation "branchée" prend toute sa saveur !

Jurassic Vélo Tour (Lien externe)

On goûte à la culture locale

Cabane de trappeur ou perchée, roulotte... Les Loges du Coinchet, à 20  kilomètres de Saint-Claude, propose des hébergements insolites perdus dans la nature. De là, on rayonne dans ce Haut-Jura truffé de hameaux rustiques d’où émergent les clochers des églises en forme de bulbes, pour s’initier à la culture locale. Dans l’ancien fort militaire des Rousses, 135 000 meules de comté s’affinent sans se presser, dans une forte odeur d’ammoniaque ! Au bar d’altitude Chez Féodor, on découvre la bière à l’épicéa et une cuisine au fumoir qui surprend les papilles. Le bois est l’autre richesse de la région, débité en stères ou transformé sur place. A Moirans-en-Montagne, on visite l’adorable musée du jouet, tandis que l’entreprise de jouets Vilac témoigne du savoir-faire local depuis 1911 ; idéal pour un cadeau éco-responsable ! A Saint-Claude, on préfère les pipes. Après le musée, les amateurs font un détour par l’atelier Genod Viou ou la Fabrique de Chacom pour s’offrir l’objet de leur passion.

Fort des Rousses (Lien externe)
Chez Féodor (Lien externe)
Musée du jouet (Lien externe)
Musée de la pipe et du diamant (Lien externe)

SE RENDRE DANS LES MONTAGNES DU JURA