Nuit Blanche à Paris et en Ile-de-France

Quatre parcours mêlant monuments, œuvres d’art et performances sont au programme de l’édition 2018 de Nuit Blanche.

Depuis plus de 15 ans, Paris célèbre l’art contemporain le temps d’une nuit où les œuvres fleurissent dans l’espace urbain. Cette année, pour la 16e édition, quatre parcours sont proposés aux visiteurs. Baptisé "Constellation", chaque itinéraire s’appuie sur des monuments ou sites remarquables de la capitale habités ou habillés d’œuvres monumentales, vivantes ou décalées.

La Constellation des Invalides, reconfiguration du "Super Kilomètre" imaginé par le Studio UY077 pour la Biennale de Dakar, propose ainsi une traversée du Paris des grands monuments, au départ de l’Hôtel des Invalides dont elle tire son nom. Depuis le Musée de l’armée, on rejoint le Pont Alexandre III, le Palais de la Découverte, les Petit et Grand Palais jusqu’à l’Espace Pierre Cardin, au bas des Champs-Élysées. Un parcours constellé de performances artistiques et d'animations.

La Constellation de l'Ile-Saint-Louis débute quant à elle au Collège des Bernardins qui accueille une installation monumentale réalisée par Abdelkader Benchamma et se poursuit sur l’île parisienne avant de rejoindre les Halles en passant par l’Hôtel de Ville et la Cité des Arts, entraînant dans son sillage une nuée d’œuvres dans des endroits inattendus.

Le Parc de la Villette dispose de sa propre Constellation. De la Philharmonie à la Cité des Sciences, les promeneurs sont invités à arpenter les allées du parc faisant office de terrain d’expérimentation dans lequel la musique est à l’honneur. Le jeune public est également le bienvenu avec des animations dédiées à la Cité des Enfants et Little Villette.

Enfin, la quatrième et dernière Constellation gravite autour de la Porte Dorée, dans l’Est parisien. Le départ est donné au lycée Elisa Lemonnier où le chorégraphe Éric Minh Cuong Castaing présente une "Nuit de la danse sensorielle", une performance participative. Le parcours se poursuit le long des berges du lac Daumesnil pour rejoindre le Parc Zoologique de Paris dont le Grand Rocher emblématique est mis à contribution.

En amont de la manifestation, la Gare de Lyon accueille également une installation inédite sous les verrières du Hall 2.

Se rendre à Paris