Lyon : le guide du supporter pendant la Coupe du Monde de Rugby 2023

Arrosée par le Rhône, la Saône et le Beaujolais (selon l’écrivain Léon Daudet), Lyon est idéalement situé entre Paris, Marseille et les Alpes. Les Néo-Zélandais ne s’y sont pas trompés en choisissant l’ancienne capitale des Gaules comme camp de base pour la Coupe du Monde de Rugby 2023. Lyon accueillera 5 matchs à l'OL Stadium, une aubaine pour découvrir les quartiers inscrits au patrimoine de l’UNESCO et savourer les succulents produits du terroir dans d’authentiques bouchons lyonnais à l’ambiance chaleureuse et conviviale.

Choisir son match

Troisième plus grand stade de France avec près de 60 000 places, l'OL Stadium se trouve au cœur d’un vaste complexe appelé OL Vallée qui regroupe restaurants, hébergements et espaces de loisirs pour toute la famille. l’enceinte sportive accueillera 5 matchs de la Coupe du Monde de Rugby 2023 opposant plusieurs grandes nations du rugby dont la France :

- Pays de Galles/Australie - samedi 24 septembre, 21 h (poule C)
- Uruguay/Namibie - mardi 27 septembre, 17h45 (poule A)
- Nouvelle-Zélande/Italie - jeudi 29 septembre, 21 h (poule A)
- Nouvelle-Zélande/Uruguay - mercredi 5 octobre, 21 h (poule A)
- France/Italie - jeudi 6 octobre, 21 h (poule A)

A partir du 13 septembre 2022 à 18h, des places à l’unité seront disponibles pour les 48 rencontres de la compétition. Les supporters peuvent bénéficier en exclusivité de la prévente en rejoignant la communauté Famille 2023 et profiter de nombreux avantages. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la billetterie (Lien externe) .

Se déplacer et se rendre au stade en modes doux

Situé à l'est de Lyon, l’OL Stadium est facilement accessible en transports en commun : depuis le centre-ville, il faut compter 35 minutes de trajet en empruntant le métro puis le tramway qui arrive juste devant le stade. Depuis la gare Lyon-Part-Dieu, il faut prendre une autre ligne de tram puis terminer à pied. Depuis la gare TGV de l'aéroport Lyon Saint Exupéry, il est recommandé de prendre le train rapide Rhônexpress avant de récupérer le tramway. Une autre solution est de partager le trajet entre supporters en consultant le site de covoiturage dédié aux stades, Stadium Go.

A Lyon, on se déplace très bien en deux roues grâce au système de vélos en libre-service Vélo’v. La ville est bien pourvue en pistes cyclables notamment sur les quais du Rhône. Pour admirer les monuments depuis les flots, on embarque sur la Saône à bord d’un bateau-navette électrique inspiré des vaporettos vénitiens.

Pour un accès illimité aux transports en commun lyonnais et bénéficier d’accès aux musées et à des visites à prix réduits, on peut souscrire à la Lyon City Card pour 24 h ou 48 h.

Se déplacer à Lyon en transports en commun (Lien externe)
Se rendre au stade depuis la gare TGV Lyon Saint-Exupéry (aéroport) (Lien externe)
Circuler en vélo (Lien externe) à Lyon avec Vélo'v (Lien externe)
Se déplacer à Lyon en bateau avec la navette Vaporetto (Lien externe)
Pratiquer le covoiturage entre supporters (Lien externe)
Visiter Lyon avec le Lyon City Card (Lien externe)

Suivre le match en ville...et célébrer la 3ème mi-temps

Pour savourer une bière (avec modération) sans perdre une miette du spectacle, faites comme les Lyonnais, convergez vers les pubs du Vieux-Lyon. Côté quartier Saint-Jean, le Smoking Dog et l’Antidote sont deux institutions qui ravissent les amateurs de sports. Dans le quartier Saint-Paul, le Wallace séduit pour son ambiance de pub écossais, tout comme le très anglophone Elephant & Castle. Autre institution lyonnaise qui diffuse les matchs de rugby, Ninkasi. Brasseur local et artisanal depuis 1997, l’enseigne a ouvert une douzaine de brasseries et bars festifs à Lyon. On en trouve dans le Vieux-Lyon et aux abords de l'OL Stadium. Les puristes du ballon ovale peuvent aussi compter sur une quinzaine de bars partenaires du club de rugby local, le LOU, tels que le Dog’s Bollocks à la Croix Rousse, le 405 près de l’Hôtel de Ville ou le Café Léone près de la Place Bellecour.

Le Smoking Dog (Lien externe)
L’Antidote (Lien externe)
Le Wallace (Lien externe)
Elephant & Castle (Lien externe)
Ninkasi (Lien externe)

Savourer les produits locaux et la gastronomie française

A Lyon, capitale de la gastronomie, il y a tellement de spécialités locales qu’il sera difficile de toutes les goûter à commencer par la charcuterie : pâté en croûte, rosette ou saucisson brioché. Ceux qui ont l’estomac bien accroché se laisseront tenter par les grattons, de petits morceaux de gras de viande confits, à grignoter à l’apéritif. Salades lyonnaises (avec lardons, croûtons, œufs et ail), quenelles de brochet à la sauce Nantua, ou tablier de sapeur (morceau de gras double, mariné dans du vin blanc et pané) sont à l’honneur des restaurants traditionnels apppelés bouchons lyonnais. Les plus authentiques disposent d’un label officiel tels que Daniel et Denise, la Mère Jean, La Meunière ou Chez Mounier.

Côté fromages, on déguste volontiers les fameux Saint-Marcellin du Vercors de la Mère Richard ou La cervelle de Canut à base de faisselle et de crème fraîche finement relevée de ciboulette et d’échalotes. Les becs sucrés ne sont pas en reste ! Ici, la praline rose est reine ! Direction l’incontournable Chocolatier Voisin pour déguster les pralines et Coussins de Lyon (ganache de chocolat sur pâte d’amande). Chez Pralus, on déguste les Pralulines, ces délicieuses brioches aux pralines roses dont raffolent petits et grands.

Pour un aperçu du menu lyonnais, direction les Halles Paul Bocuse qui regroupent 56 commerçants et artisans des métiers de bouche. Le meilleur de la gastronomie lyonnaise, réuni en un seul lieu ! Deux autres « food court » valent le détour : Food Traboule, dans le Vieux Lyon, et le Food Society, dans le centre commercial de la Part-Dieu. Bon appétit !

Quelques adresses gourmandes :
Brasseries Paul Bocuse (Lien externe)
Brasserie Georges (Lien externe) , pour les choucroutes et omelettes norvégiennes.
Chocolats Voisin (Lien externe)
Pralus (Lien externe)
Halles Paul Bocuse (Lien externe)
Dénicher un bouchon lyonnais (Lien externe)

Visiter la ville

Visiter Lyon en quelques heures ou quelques jours équivaut à déambuler dans un musée à ciel ouvert et à taille humaine tout en parcourant 2000 ans d’Histoire. On commence par grimper sur la colline de Fourvière, pour admirer la vue spectaculaire et panoramique sur la ville et pénétrer dans cette grande basilique du 19e siècle avant de remonter le temps au musée Lugdunum abritant les théâtres romains. En redescendant, on se faufile dans les ruelles pavées du Vieux Lyon, quartier Renaissance inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, à la découverte des traboules, sur les pas des Canuts. On part ensuite explorer les collections du Musée des Beaux-Arts, observer l’architecture déconstructiviste du Musée des Confluences et découvrir l’histoire des Frères Lumière, inventeurs du cinéma, à l’Institut Lumière. Pour le parcours shopping, c’est autour de la Place Bellecour, plus vaste place piétonnière d’Europe, qu’il faut aller avant de remonter de place en place jusqu’à l’Opéra signée Jean Nouvel. En route, on pousse la porte du Grand Hôtel-Dieu, havre de paix au cœur de la ville. Pas encore rassasiés ? S’il on allait flâner dans la roseraie du Parc de la Tête d’Or, boire un verre dans les pentes de la Croix-Rousse, danser dans l’une des péniches sur les quais du Rhône ou traverser une passerelle sur la Saône au lever du soleil ?

Explorer les environs

Destination prisée des lyonnais, la ville d’Annecy, la bien nommée Venise des Alpes, et son lac aux eaux translucides est propice à la pratique sportive à l'arrière-saison, un bol d'air en 2 h de train. Plus proche de Lyon, on se laisse tenter par des visites de vignobles ! L’Office du tourisme propose de nombreuses idées d’escapades clés en main à la découverte des vignes du Beaujolais ou des Côtes du Rhône. Belles pierres, fromages, architecture, les thématiques sont variées. Pour une journée, on peut s’échapper à Tain-L’Hermitage, dans la Vallée du Rhône : on se promène dans les vignes en terrasses plantées sur des collines qui surplombent le Rhône, on découvre la cave Chapoutier avant d’explorer la Cité du Chocolat Valrhona. En quelques minutes de vélo, on traverse le fleuve pour découvrir Tournon-sur-Rhône, jumelle ardéchoise de Tain-L’Hermitage, son joli château et ses ruelles pavées.

S'évader à Annecy, dans les Alpes (Lien externe)
Se balader dans les vignes autour de Lyon (Lien externe) :
Explorer le Beaujolais (Lien externe)
Eveiller ses sens en Vallée du Rhône (Lien externe)
Visiter la Cité du chocolat Valrhona (Lien externe)

Trouver un hébergement

Ceux qui veulent séjourner au plus près du stade choisiront sans hésiter le Kopster Hôtel 4* et ses 140 chambres, situé dans le pôle de loisirs OL Vallée, au pied de l'OL Stadium. Une quinzaine de restaurants et de nombreuses activités viennent étoffer le complexe pour s’occuper en famille ou entre amis avant le coup d'envoi. On peut aussi bien jouer au bowling que s’essayer à un Escape Game, visiter une galerie street-art ou le musée du club de football. Tout un programme !
Si les lumières de la ville vous manquent, optez pour une parenthèse hors du temps à l’Intercontinental Lyon Hôtel Dieu, un lieu chargé d’histoire alliant beauté architecturale, design contemporain et rencontres gastronomiques.

Séjourner au Kopster Hôtel, dans l’OL Vallée (Lien externe)
Séjourner à l’Intercontinental Lyon Hotel Dieu (Lien externe)

Se rendre à Lyon