Que faire sur les Îles de Wallis-et-Futuna ?

Derniers territoires entrés dans la République française, les îles de Wallis et Futuna vous attendent entre la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française au beau milieu de l'océan Pacifique. Destination encore méconnue, soyez les premiers à fouler ces terres volcaniques et paradisiaques.

Les visites à ne pas manquer dans les Îles Wallis-et-Futuna


• Les sites de Talietumu et de Tonga Toto

Pour s’informer sur l’histoire de Wallis-et-Futuna, il faut se rendre sur le site de Talietumu, situé à seulement 9 kilomètres de la capitale Mata Utu. On peut y visiter une superbe forteresse du 15e siècle, à l'époque de la domination Tonga. Tonga Toto vaut également le détour avec les vestiges d'une autre forteresse de la même époque dominant la mer.

• Le mont Lulu Fakahega

Cette colline de 145 mètres d’altitude est le point culminant de Wallis (île de 80 km²), parsemée de lacs et de cratères. Une petite chapelle se trouve au sommet du mont Lulu Fakahega et par temps clair on bénéficie de très beaux panoramas en descendant à pied vers la mer.

• Le mont Puke

Entouré à l'ouest par les monts Kafua et Kolofutafuta, le mont Puke est le plus haut sommet de l'île de Futuna, avec une altitude de 522 mètres. Le mont Puke serait le refuge de la déesse Finelasi, protectrice de l'île de Futuna...

• La route côtière de Wallis

Ce circuit d’environ 35 kilomètres permet de découvrir le lac de cratère Lalolalo, entouré par des falaises impressionnantes, ainsi que Vailala, un village de pêcheurs de la pointe nord de l'île.

• L'île d'Alofi

Les inconditionnels de baignades se rendront en bateau sur l'île d'Alofi, à 2 kilomètres au sud de Futuna. Le départ se fait depuis Sigave. L’endroit est idyllique car l'île est inhabitée et sa plage est tout simplement splendide.

• La route côtière de Futuna

Pas de plage le long de la route côtière de Futuna qui longe un littoral rocheux vertigineux sur 33 kilomètres. Arrivé à la Pyramide, on profite du panorama. En chemin, l’arrêt est recommandé au village de Vaisei qui a conservé son « fale fono » (hutte traditionnelle) où se réunissent les habitants pour la cérémonie du kava.

• L'église Saint-Joseph

Mala'efo'ou est un village de Wallis-et-Futuna, chef-lieu du district de Mu’a, sur l'île de Wallis. Sa population est de seulement 175 habitants… L’endroit est célèbre pour son église datant de 1859 qui a marqué les débuts de l’évangélisation dans l’île.

• Le sanctuaire de Saint-Pierre Chanel à Poi

Tué par le roi Niuliki, le missionnaire Pierre Chanel fût canonisé en 1954 et nommé saint patron de l’Océanie. Un sanctuaire est bâti en son honneur à Futuna. À noter que la population de l’île est aujourd’hui entièrement catholique.

• La cathédrale de Mata Utu

Mata Utu est un village de Wallis qui abrite une cathédrale catholique romaine, bâtie face à la mer. Il s'agit du siège du diocèse de Wallis-et-Futuna.

Les activités incontournables dans les Îles Wallis-et-Futuna


• Plonger dans l’eau salée du lac de cratère Lalolalo

Au nord-est de Futuna, l’île d’Uvea s'étend sur 77,6 km², et son point culminant est le mont Lulu (151 mètres d’altitude). Cinq lacs de cratère, issus de l’effondrement d’anciennes caldeiras sont situés dans le sud-ouest de l’île. Le plus grand est le lac Lalolalo (400 mètres de diamètre, et 80 mètres de profondeur).

• Travailler ses biceps lors de sorties en pirogue à l'île Nukuteatea

À défaut de disposer d’un bateau pour découvrir l’un des îlots face aux îles principales, il est tout à fait possible de se faire emmener en pirogue traditionnelle au gré du vent. Les passagers peuvent être mis à contribution et manier la pagaie en cas de calme plat…

• Se recueillir en toute sérénité dans la grotte de Loka

Il faut un bateau pour rejoindre Alofi, une île paradisiaque face à Futuna. Il faut marcher entre une heure et demie et deux heures pour rejoindre la grotte de Loka, sans oublier d’emporter de l'eau et des victuailles pour cette excursion.

• Boire un kava avec les locaux à la tombée de la nuit

Tiré de la racine d’un arbuste, le Kava est une boisson qui se boit lors d’une cérémonie politique ou religieuse. Dix minutes après l’absorption, le rythme cardiaque et la respiration ralentissent, les idées semblent claires, le bien être s’installe. Pendant quelques heures, les buveurs sont sereins et contemplatifs. À noter que le kava est interdit en France métropolitaine...

• Vibrer au rythme du soamako

Lors du soamako traditionnel, les familles se rassemblent pour échanger chants et danses, dont le Niutao, le Kailoa, le Saomako et la danse du kava, dont la gestuelle synchronisée a une grande importance ! Ces danses miment les conflits tribaux d’antan, au son des tambours et du lali, un instrument wallisien de percussion. Dépaysement total garanti...

• Prendre part à une cérémonie katoaga

Lors des cérémonies coutumières, la population procède à toute la chefferie locale. À Wallis, ces « katoagas” sont profondément ancrées dans la culture locale. Elles ont lieu lors d'une fête religieuse, d'un événement familial ou des fêtes profanes comme le 14 juillet.

• Plongée magique et détente sur les plages désertes de Nukuhione et Nukuhifala

Nukuhione et Nukuhifala sont deux îlots du lagon de Wallis-et-Futuna où il est possible de plonger. Vous n’y verrez que très peu de gros prédateurs, en revanche les récifs coralliens sont de toute beauté et valent à eux seuls le déplacement ! On y trouve aussi de jolies plages pour ne rien faire...

• En prendre plein les yeux en naviguant à la voile dans le lagon

Bien sûr, vous pouvez louer un voilier pour faire le tour de Wallis-et-Futuna et visiter les îlots avoisinants. Mais le mieux est encore de le faire en Va'a pour 6 personnes, sorte de pirogue disposant d’un balancier pour garder l'équilibre. On pagaie et c'est le barreur qui dirige la navigation...

• Observer les milliers de couleurs du lagon de Wallis en ULM

Pour une découverte exceptionnelle de l’archipel, on peut opter pour un petit tour en ULM au-dessus du lagon. En partant sur un bon créneau par marée basse, on est ébahi par les nuances de bleu qu’offre la nature !

• Jouez à la pétanque (lipulu) avec les enfants de Futuna

On peut être surpris par la popularité de cette activité à Wallis-et-Futuna, car l’archipel regorge de joueurs de pétanque. Il y a des terrains partout, en bord de lagon ou à l’intérieur des terres. Lancer des défis est très bien accueilli par la population… en revanche, mieux vaut éviter de parier !

Pour aller plus loin :

Se rendre à Wallis-et-Futuna 

Aller
plus loin