24 heures à l’Hôtel Louvre-Lens dans les Hauts-de-France

L’Hôtel Louvre-Lens, c’est un coron devenu un cocon, la reconversion réussie de 26 anciennes maisons de mineurs en un hôtel 4 étoiles douillet et contemporain mais où plane encore, subtilement, l’esprit du passé= industriel de la région des Hauts-de-France. Ouvert en décembre 2018, il est le pied-à-terre idéal pour découvrir le musée du Louvre-Lens et, tout autour, le patrimoine historique et culturel des Hauts-de France.
9 heures - Retour vers le passé

Rien à redire ! La silhouette de l’hôtel Louvre-Lens se fond parfaitement dans le paysage. Et pour cause : l’ancienne Cité 9, juste en face du musée du Louvre-Lens, est un authentique coron avec une façade typique des maisons ouvrières du bassin minier. Depuis la rue, l’hôtel 4 étoiles annonce la couleur : ici, on a respecté le passé. De quoi susciter la curiosité pour découvrir, vite, l’intérieur de cet original bâtiment.

9 heures 15 - Comme dans une maison de famille

Cheminée dans le lobby, grandes baies ouvrant sur le jardin, canapés moelleux et moquettes soyeuses… Dès la réception, on se sent accueillis comme dans une maison de famille. Tout en clins d’œil, la décoration de l’hôtel fait écho au passé mais sans ostentation avec des murs noir charbon, des luminaires évocant la mine, des planchers en traverses de chemin de fer et, partout, des briques apparentes, d’origine, superbement mises en valeur.

10h - Une chambre comme un cocon

Le noir joue son élégante partition dans notre chambre « cosy », toute en sobriété comme les 51 autres. L’atmosphère sombre y invite au repos même si le choix des matières confère du relief au décor. D’emblée, on aime ces briquettes pleines de cicatrices, juste sablées, contrastant avec la ligne pure de meubles dessinés sur mesure. Ces lieux ont une histoire et il va faire bon s’y lover, comme dans le clair-obscur d’un tableau flamand.

10h15 - De l’ombre à la lumière

Du noir au blanc, de l’ombre à la lumière, du passé vers le présent… Ce n’est pas le moment de paresser ! Passage rapide par la salle de bain, presque éblouissant tant le contraste avec la chambre voisine est marqué, volontairement. Au sol, les carreaux de ciment ont le bon goût de la tradition et de l’authentique. D’attaque pour la journée ? Oui !

11h - Le Louvre est notre voisin

On l’a aperçu puis désiré depuis la fenêtre de notre chambre. Il est temps d’approcher ce lumineux pavé de verre et d’aluminium bâti sur un ancien carreau de mine. Il suffit de traverser la rue pour découvrir le musée du Louvre-Lens, petit frère du Louvre-Paris. La majestueuse Galerie du temps nous ouvre, gratuitement, ses 3 000 m2 avec 200 chefs-d’œuvre prêtés par le grand musée parisien. Chic, on pourra y revenir demain, en voisin !

17h - De l’art à l’hôtel

De la réception à notre chambre, l’enfilade des corons, rythmée par des structures en verre accueillant petits salons et coins détente offre de nouvelles échappées artistiques. Photos, gravures… la collection privée de l’hôtel vaut le coup d’œil. Régulièrement aussi, des évènements sont organisés avec le Louvre-Lens et même des visites en avant-première de ses expositions temporaires. Un peu comme si on faisait partie de la famille…

18h - Chaleureuse détente

Pour terminer l’après-midi, on a hésité entre une pause lecture au coin salon, une partie de billard ou de baby-foot... Après-tout, le ballon rond est la grande spécialité locale, vive le RC Lens ! Finalement, on a opté pour une séance de sauna avec vue sur le jardin. Ce n’est pas si courant et tellement réconfortant …

20h - Rendez-vous au Galibot

Ancien coron oblige, le bar-restaurant de l’hôtel Louvre-Lens est bien ancré dans les
traditions locales. Ici, on parle d’estaminet et on comprend vite le concept nordiste : une ambiance décontractée, un accueil chaleureux et une cuisine généreuse servie sous des dizaines de loupiotes, les mêmes que les mineurs emmenaient sous terre. Aux fourneaux, le chef Fabien Pascal s’active pour réinventer quelques spécialités du cru. Et si on goûtait sa carbonade ?

10h – Petit-déjeuner bonne-mine

On parie que le petit-déjeuner au Galibot va nous donner bonne mine… et le programme de
la journée aussi. Retourner au Louvre-Lens ? Oui, pour une balade au vert dans le parc. Mais aussi admirer les belles façades Art déco de Lens et Béthune, le beffroi d’Arras... Et puis, grimper en haut des terrils les plus hauts d’Europe, à Loos-en-Gohelle et du Mémorial de Vimy, pour la vue. On a le temps ? Bien sûr ! Rien n’est loin de l’hôtel Louvre-Lens.

Se rendre à Lens dans les Hauts-de-France