Dépaysement garanti en Corse avec Bruno Maltor de Votre Tour du Monde

Fièrement dressée sur la méditerranée, la Corse est un territoire que l’on visite avec les sens éveillés et bien aiguisés. Car celle qu’on surnomme l’Île de Beauté regorge en réalité d’une multitude de trésors, parfois évidents, souvent cachés mais toujours exceptionnels, que l’on découvre avec Bruno Maltor de Votre Tour du Monde.

Se rafraîchir sur le littoral corse

S’il fallait une preuve définitive qu’il n’y a pas besoin de voyager au bout du monde pour admirer et plonger dans les eaux cristallines et aux couleurs lagons, la Corse en est une. Et une sacrée preuve, même. Parce que ce décor idyllique, symbole même du paradis, on le trouve partout autour de la Corse.

C’est au sud de l’île qu’il s’affiche en abondance, notamment sur les exceptionnelles îles Lavezzi. Des eaux turquoises, translucides et paisibles desquelles émergent des roches brutes, atypiques, qui ajoutent un charme fou à l’endroit déjà paradisiaque. En face des Lavezzi aussi, le décor n’est pas en reste. Sur la plage du Petit Sperone, par exemple, au pied de Bonifacio, où vous pourrez grimper pour admirer, à la fin d’une journée déjà belle, un coucher de soleil aux allures de rêve.

Au nord de la Corse aussi on profite du rêve bleu. C’est le cas au Cap Corse avec la mythique plage noire de Nonza, celle du Lotu ou encore d’Erbalunga, où une plongée sublime dans les profondeurs du monde du silence vous attend. Toutes ensembles, elles donnent droit au paradis juste à côté de chez nous.

Prendre de la hauteur et se dépenser

Puisque les beautés sont innombrables en Corse, on quitte l’évidence de celles du littoral pour prendre un peu de hauteur. Se dépenser, mériter pour enfin admirer, respirer. Car avec pas moins de 120 sommets qui culminent à plus de 2 000 mètres d’altitude, l’île est un véritable phare qui projette sa beauté loin dans la Méditerranée. Un terrain de jeu de folie pour les randonneurs. Une diversité géologique incroyable qui a su sculpter parmi les plus beaux décors qui s’offrent à nos yeux, avec en tête d’affiche les si particulières aiguilles de Bavella. Grandioses, elles offrent un spectacle unique, une barrière magistrale de pics rocheux déchiquetés, bruts.

Un peu plus au nord, c’est un tout autre spectacle qui est promis à ceux qui acceptent une randonnée de quelques heures. Direction le lac de Melo, à quelques kilomètres de Corte, au cœur de la réserve naturelle du massif du Monte Rotondo. Il est d’ailleurs une étape du mythique parcours du GR20. C’est à 1 700 mètres d’altitude qu’a choisi de dormir ce lac, posé au beau milieu d’une carte postale comme on en fait que loin, très loin de la France. Une nouvelle fois, c’est à notre porte que le trésor se cache.

Flâner au coeur des villages figés dans le temps

Ce que la Corse a de plus beau à offrir, au fond, c’est bien ceux qui la peuplent, qui la vivent, qui la font. Et pour cela, l’île de Beauté a de quoi faire puisque les petits villages typiques, figés dans le temps semblent quadriller le territoire.

C’est le cas en Balagne, région du nord-ouest de l’île, où se multiplient les villages anciens et où l’on aime simplement flâner, laisser le temps s’arrêter. On y trouve notamment Montemaggiore, où les ruelles sont ornées d’anciennes maisons aux portes sculptées. Il y a aussi Sant’Antonino, classé "Plus beau village de France" avec ses murs et ruelles de pierres et son point de vue imprenable sur la mer. Enfin, il y a le (tout) petit village de Pigna, avec moins de 100 habitants, que l’on ne traverse qu’à pieds ou à vélo pour ne jamais le déranger…

Aller
plus loin