24 heures pieds nus à l'hôtel Misincu en Corse

Vue des terrasses de l'hôtel Misincu, la Corse apparaît verte et bleue. Mais aussi dorée comme la plage que l’on arpente les pieds nus, argentée comme les oliviers et le ruisseau qui murmure en contrebas. Le premier hôtel 5 étoiles du Cap Corse élève une façade plutôt discrète en retrait de la petite route littorale, à deux pas de l'anse de Porticciolo. L'endroit idéal pour déconnecter sur l'Ile de Beauté...

5h45 : Soleil levant

Un peu avant six heures du matin, l’île italienne de Capraia vire au rose. Situé aux premières loges, sur la côte Est, le Misincu assiste à l’incendie, qu’accompagnent les trilles des oiseaux : la Corse se lève tôt. On n'est pas obligé d'en faire autant, mais il serait dommage de ne pas profiter de la beauté de l'instant au moins une fois durant le séjour...

10h - Eloge de la paresse

On s'est recouché... Plancher de chêne, plaid en maille coquille d’oeuf, souche d’arbre pour décorer la tête de lit, les 32 chambres du Misincu ont l’esprit nature. Ce chic n’est pas du chiqué : l’hôtel arbore l’Ecolabel européen. Feutrées et fraîches, la matinée y coule comme le sable, trop vite.

11h - Baignade dans le lagon

Heureux habitants d’un Parc Naturel marin, les Cap-Corsins respectent les posidonies qui protègent leur littoral de l’érosion. Spécifiques à la Méditerranée, ces herbes marines sèchent en formant d’épaisses banquettes sur le sable. Intrigantes à prime abord, elles se révèlent douces et agréables sous les pieds. L’eau leur doit son incroyable couleur lagon.

13h - Rendez-vous à la paillotte

Canisses, délices et tamaris... Tables et chaises en bois flotté à l’ombre des canisses, A Spartera, « A partager » en corse, la paillote du Misincu se fond dans le décor. La chef Georgiana Viou officie autour du BBQ où rôtissent encornets, courgettes et oignons entiers, le ressac de la mer en bruit de fond.

14h30 - Lecture en bonne compagnie

Les deux niveaux de l’hôtel s’organisent autour de placettes, place André Giudicelli, place Gabrielle Biaggi… L’une ouvre sur la piscine à 28°, l’autre sur une bibliothèque bien fournie en ouvrages sur l’île. Des bandits de folklore, sculptés dans le chêne, surveillent la lecture. Et un trophée rappelle l’ancien nom de l’hôtel, le Caribou, fréquenté en son temps par Serge Gainsbourg ou Romy Schneider.

16h - Fantaisies végétales

Suspendus à des vieux aulnes, des fraisiers font de la balançoire. Des butées plantées d’ail et de haricots dessinent des spirales. Le nepita, la plante aromatique par excellence, partage sa paillasse avec des zinnia décoratives. Que ce potager est curieux ! Les principes de la permaculture guident ses courbes, explique Quentin Jamet, le jardinier des lieux. Les heures chaudes jouent les prolongations ? Un petit tour vers la rivière tempère l'ardeur du soleil.

17h - Maquis à la carte

Les heures les plus chaudes passées, envie de remettre de vraies chaussures ? Dix-huit itinéraires de randonnées partent de l’hôtel. Ainsi, au bout de la plage, une piste monte doucement jusqu’à la Serra, l’échine montagneuse du Cap. Après quatre kilomètres au milieu des arbousiers, des myrtes et des lentisques odorants, on s’offre un bain d’azur en plein ciel.

18h30 - Spa fraîcheur

Pour se délasser après la balade dans le macquis, direction le spa de l'hôtel Misincu. Le bâtiment ocre ouvre ses baies vitrées sur le ruisseau et les arbres. Au choix, piscine à col de cygne, sauna, hammam, ou soins signés Biologique Recherche.

20h30 - Fatu in Corsica au restaurant Tra di Noi

Moment gourmet en perspective au restaurant bistronomique de l’hôtel, le Tra di Noi. La maison apprécie particulièrement les produits locaux et les fruits de mer. La langouste des côtes du Cap Corse, l’araignée de mer, le poulpe et l’oursin plus tard dans la saison, et la carte des poissons, le denti, le chapon, se dégustent tout simplement grillés au feu de bois. Les amateurs de viande, de charcuterie et de fromages feront honneur aux élevages de la région...

En savoir plus :

Se rendre à l'hôtel Misincu à Porticciolo en Corse 

Aller
plus loin