Spécialités bretonnes : on mise sur le sucré !

Si la Bretagne est bien connue pour ses traditions, elle l’est également pour sa gastronomie. Il faut dire que c’est sur ses terres que le beurre salé est né. Petit tour d’horizon de ses spécialités culinaires sucrées. Gourmands, vous allez être servis...

Le far breton

Le far breton est un gâteau incontournable en Bretagne. Vous le trouverez facilement dans toutes les boulangeries-pâtisseries de la région. Réputé pour sa texture gourmande, il est très simple à réaliser : il suffit d’avoir des œufs, du beurre, de la farine, du lait et du sucre. Nature dans sa recette d’origine, il en existe aujourd’hui plusieurs variantes, avec des pruneaux, du raisin, des fruits secs ou encore de la pomme. Un gâteau que l’on prend plaisir à déguster en famille ! Bon à savoir : le far breton s’appelle « farzforn » en breton ce qui signifie : « far au four ».

Le kouign-amann

Attention aux calories ! Le kouign-amann est un dessert emblématique de la gastronomie bretonne. On le retrouve dans toutes les boulangeries bretonnes qui se respectent ! Cette spécialité originaire de Fouarnenez est réalisée à partir d’une pâte à pain beurrée et sucrée puis enroulée à la manière d’une pâte feuilletée. Un gâteau au beurre au cœur fondant, caramélisé et croustillant à l’extérieur suite à la fusion du beurre et du sucre à la cuisson. Le kouign-amann se consomme généralement tiédi afin de conserver toute sa saveur. Pour la petite anecdote, ce gâteau incontournable a été imaginé suite à une erreur dans une boulangerie. Une confusion que les Bretons sont loin de regretter.

Les crêpes

S’il y a bien une spécialité culinaire qui vient immédiatement à l’esprit quand on pense à la Bretagne, c’est la crêpe. Sucrée ou salée, on prend tout autant plaisir à la déguster. La différence dans leur préparation ? Les crêpes salées sont réalisées à base de sarrasin tandis que leur version sucrée est à base de froment. Les gourmands y ajouteront, bien volontiers, du caramel au beurre salé, du sucre, du chocolat, de la confiture ou encore du citron. Histoire de varier les plaisirs à l’infini…

Le caramel au beurre salé

Si vous allez en Bretagne, vous ne pourrez pas y échapper. Le caramel au beurre salé est cuisiné à toutes les sauces. A l’origine, il s’agissait tout simplement d’un caramel mou qui avait la particularité d’être réalisé avec du beurre salé. Cette friandise était et est toujours vendue dans de nombreuses confiseries en Bretagne. Le caramel au beurre salé atteint son pic de notoriété à la fin des années 1970 lorsqu’un certain Henri Le Roux invente un bonbon au caramel au beurre salé et aux noisettes. On le retrouve aujourd’hui dans les pâtes à tartiner, dans des sauces au caramel fondu ou encore en glace. Miam !

Le palet breton

Croustillant et fondant… Le palet breton aussi appelé sablé breton se déguste à n’importe quelle heure de la journée. Les amateurs de ce biscuit, qui fond en bouche, adorent le tremper au petit déjeuner dans leur café, lait ou chocolat chaud. Et se resservent, bien volontiers, à l’heure du thé. Dans sa préparation, on retrouve des œufs, de la farine, de la levure mais aussi… du beurre et du sucre. Pas très étonnant pour un gâteau originaire de la Bretagne qui fait saliver les gourmands !

Les gavottes

Elles auraient pu ne jamais voir le jour et cela aurait été bien dommage ! Les gavottes, également appelées crêpes dentelles, sont nées un peu par hasard. En 1893, Marie-Catherine Comic oublie sur le feu une crêpe. Plutôt que de la mettre directement à la poubelle, elle décide de la plier et de l’enrouler. Cette crêpe, un peu trop cuite, se révèle être un véritable délice. Croustillante à souhait ! Aujourd’hui encore, elles sont réalisées dans la plus pure tradition avec de la farine de blé, du sucre et du beurre. Elles peuvent accompagner le café ou servir à l’élaboration de desserts.

Le gâteau breton

Moelleux à l’intérieur, doré à l’extérieur, le gâteau breton se rapproche du palet breton. La recette de ce gâteau de voyage se compose de beurre, farine, sucre en poudre et œufs. Cette spécialité a la particularité de se conserver pendant plusieurs semaines voire de se congeler. Pour la petite histoire, le gâteau breton était préparé pour les marins qui partaient en expédition pendant plusieurs semaines.

Se rendre en Bretagne 

Aller
plus loin