À la découverte des pouvoirs de l’eau thermale en Auvergne

Venue des profondeurs de la terre, l’eau thermale puise ses bienfaits dans la roche. Grâce à la richesse de son sol volcanique, l’Auvergne recèle une variété de sources permettant de soigner de nombreuses pathologies. En cure de plusieurs semaines ou en remise en forme de quelques jours, on succombe aux pouvoirs de ses eaux et au charme de ses stations thermales.
Voyage dans le temps à Bourbon-l’Archambault

Les vertus thermales de cette station sont reconnues depuis l’Antiquité. Construits à la fin du XIXe siècle, les thermes, classés monuments historiques, sont un cadre de choix pour recevoir des soins avec leurs faïences exotiques, leurs plafonds à caisson de bois ouvragé et leurs fresques. On profite de son séjour pour découvrir le château médiéval, les placettes historiques et les bâtiments anciens qui forment le cœur de la ville.

Thermes de Bourbon-l'Archambault (Lien externe)

Eau de source et Art déco à Vichy

Avec ses deux thermes, son parc des Sources et son spa thermal médical, la ville de Vichy est la station thermale par excellence. On y vient pour soigner des pathologies digestives ainsi que rhumatologiques. Du côté du Vichy Célestins Thermal Spa, les différents séjours "santé-forme-beauté" proposent de combattre le stress ou encore de faire une "digital detox". On ne manquera pas également de se balader dans la ville au riche patrimoine Art déco, avec un passage obligatoire dans le Hall des Sources, situé dans le parc du même nom, pour une dégustation… d’eau de source !

Thermes de Vichy (Lien externe)
Vichy Célestins Thermal Spa (Lien externe)

Héritage romain à Royat-Chamalières

Gustave Corot, les frères Goncourt ou encore Stéphane Mallarmé, tous ont en commun d’avoir foulé le sol des thermes de Royat, érigés sur le modèle de la basilique de l’empereur romain Constantin. Avec ses quatre sources, la station est réputée pour soulager la douleur. Côté bien-être, on profite des bienfaits de l’eau sous la coupole de bois du centre thermoludique Royatonic, qui fera cette année l’objet de travaux d’agrandissement.

Thermes de Royat (Lien externe)
Royatonic (Lien externe)

Hautes températures à Chaudes-Aigues

L’unique station thermale du Cantal est également la plus chaude d’Europe, avec une eau sortant de terre à 82°C. En plus des cures classiques, le centre Caleden propose des séjours de remise en forme, des cures plus sportives ainsi que des soins orientés bien-être dans son spa. En parallèle, on découvre le Cantal et ses sites naturels, sans oublier de s’offrir une pause gourmande à la table du chef Serge Vieira, 2 étoiles Michelin, à Chaudes-Aigues.

Caleden (Lien externe)
Restaurant Serge Vieira (Lien externe)

Bain de nature à Châteauneuf-les-Bains

Les thermes de Châteauneuf-les-Bains sont un véritable havre de calme, en plein cœur de la nature. Outre la cure classique de 18 jours, l’établissement thermal propose un format à la semaine, mêlant hydrothérapie et kinésithérapie. Au premier étage du bâtiment rénové en 2015, on profite des installations bien-être de l’Espace Sioule. Mention spéciale pour les jacuzzis perchés sur le toit-terrasse avec une vue imprenable sur la rivière.

Thermes de Châteauneuf-les-Bains (Lien externe)

Tout-en-un à Châtel-Guyon

Dès 2020, les Thermes Henry de Châtel-Guyon laisseront la place à un établissement thermal tout-en-un. Baptisé Aïga Resort, le site se composera d’un établissement thermal, d’un spa thermal, d’une résidence 4 étoiles, d’un restaurant et d’un centre de recherche et de formation. En attendant l’ouverture de ce complexe, la station européenne de l’intestin prodigue des soins à base d’eaux thermales particulièrement riches en magnésium.

Thermes de Châtel-Guyon (Lien externe)
Aïga Resort (Lien externe)

Relaxation totale à Neris-les-Bains

Exit le stress ! À Néris-les-Bains, l’eau riche en magnésium et en lithium soigne les maladies d’origine nerveuse. Si les cures médicales de 18 jours s’intéressent aux pathologies d’ordre psychosomatique ou neurologique, il est également possible de profiter d’un séjour santé et prévention pour évacuer le stress ou restaurer le sommeil. En plus des soins, des activités complémentaires telles que sophrologie, shiatsu, ou encore chant de mantra sont proposées pour une relaxation du corps et de l’esprit.

Thermes de Néris-les-Bains (Lien externe)

Grand bol d’air à La Bourboule

Ici, on chouchoute les voies respiratoires. Et il faut dire qu’en plein cœur du Massif du Sancy, à 880 m d’altitude, on respire ! En plus de sa situation géographique privilégiée, cette petite station de style Belle Époque peut s’enorgueillir de posséder une eau renforçant les défenses immunitaires. On profite de ses vertus sous la coupole néo-byzantine des Grands Thermes, avant d’aller s’aérer dans le parc paysager de 12 hectares, véritable poumon vert de la ville.

Grands Thermes de La Bourboule (Lien externe)

Altitude au Mont-Dore

Ne vous fiez pas à son austère façade en pierre de lave. Une fois franchi la porte des thermes du Mont-Dore, on est surpris par les peintures, fresques colorées, et autres coupoles de ce monument aux influences byzantine, romaine et Art déco. Dans ce cadre classé aux monuments historiques, on traite plus particulièrement les voies respiratoires et les pathologies de rhumatologie grâce aux eaux émanant d’un filon de lave volcanique. Sans oublier l’air pur de cette station de montagne perchée à 1 050 m d’altitude, au cœur du massif du Sancy.

Les thermes du Mont-Dore (Lien externe)

Se rendre en Auvergne 

Aller
plus loin