24 heures à La Maison des Têtes pour croquer l’Alsace

Un vent de fraîcheur souffle sur La Maison des Têtes à Colmar ! Agrandie, rénovée et dotée d’un restaurant étoilé, cette adresse historique devenue Relais & Châteaux s’est fait une nouvelle tête sous l’impulsion de ses propriétaires. Entre XVIIe et XXIe siècle, on y croque l’Alsace gourmande et culturelle !

9 h : réunion de têtes devant la façade

Avant d’entrer dans la Maison des Têtes, ne cherchez pas à compter les têtes et masques grotesques sculptés sur sa façade : il y en a plus d’une centaine ! Mieux vaut vous contenter d’admirer les détails de l’architecture de style Renaissance allemande comme l’oriel sur trois étages (fenêtre à encorbellement) orné de vitraux. En haut du pignon, une statue de tonnelier signée du sculpteur Bartholdi, enfant du pays, rappelle son ancienne vocation de Bourse aux Vins du début du XXe siècle. Une belle entrée en matière pour un séjour gourmand !

9 h 30 : un nid sous les toits

Larges espaces, luminosité et notes de couleurs savamment orchestrées… Difficile de faire un choix parmi les 21 chambres élégantes où épure et meubles design s’inscrivent en contrepoint des détails d’époque : poutres au plafond ou boiseries en guise de tête de lit. En famille, on opte pour la chambre duplex, mansarde chic sur deux étages avec vue sur les toits de la ville, et en couple on teste l’En-Tête 3, l’un des trois nouveaux appartements conçu à la manière d’un nid d’amoureux.

13 h : l’Alsace à sa table

Vitraux et boiseries d’époque, vieux poêle en fonte et douillettes alcôves hors du temps… Depuis 1901, le restaurant des Têtes est une institution à Colmar où l’on se retrouve autour des spécialités emblématiques de l’Alsace : "choucroute huit garnitures" ou "Baeckhoffe". Vous avez un appétit d’oiseau ? De même qu’ils ont épuré le décor avec des lustres blancs rappelant des coquilles d’œufs et quelques touches design, Eric et Marylin Girardin ont adapté la carte à l’esprit du temps, faisant la part belle à une cuisine du marché, fraîche et gourmande !

19 h 30 : dîner au restaurant gastronomique

On prolongerait bien la pause apéritive sous la treille de la cour intérieure pavée de grès rose d’Alsace mais d’autres agapes nous attendent. Dans l’écrin immaculé du Restaurant Girardin, une étoile au guide Michelin, la ronde des plats fait bientôt tourner les têtes ! "Voyage en monde végétal" ou "Dégustation" : les menus égrènent légumes, poissons ou viandes du terroir, savamment réinterprétés. Petits pois en panacotta, pickels d’oignons au vinaigre de framboise ou escargots de la Weiss poêlés à l’ail et herbes du jardin, chou rave façon risotto : une autre façon de savourer la gastronomie alsacienne !

9 h : la tête en l’air dans le vieux Colmar

Après avoir grignoté charcuterie régionale et kouglof à la table du petit-déjeuner, une promenade s’impose ! Prévoyez large : avec ses rues pavées bordées de demeures à colombages et de bâtisses historiques, le vieux Colmar invite à de longues flâneries… la tête en l’air ! Rue des Marchands, on ne manque pas la Maison Pfister, petite merveille architecturale du XVIe siècle avec ses fresques peintes et son oriel d’angle. Et dans le quartier de la Petite Venise, on se laisse bercer par le défilé de maisons colorées alignées sur les quais le temps d’une balade en barque sur les canaux. Rafraîchissant !

Se rendre à la à La Maison des Têtes en Alsace