Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

9 pistes de ski incontournables dans les Alpes

Avec des milliers de kilomètres de téléskis dernier cri, une foule de stations aussi emblématiques qu’animées et un chapelet de très hauts sommets en smoking blanc, le massif des Alpes mérite sa réputation de plus beau terrain de jeu de ski au monde.

Dénivelés vertigineux, murs de bosses, paysages de matin du monde et sapins centenaires aux branches croulantes de neige poudreuse… Les pistes de ski des Alpes françaises déroulent un étonnant panel de paysages et de sensations pour tous les skieurs quel que soit leur niveau… En voici quelques-unes parmi nos préférées.

La plus longue :

Reine de l’Alpe d’Huez, en Isère, Sarenne part du sommet du pic Blanc à 3 300 m d’altitude pour dévaler 16 kilomètres plus bas à 1 510 m. C’est la plus longue piste noire d’un seul tenant du monde. Mais inutile d’être un champion pour s’y risquer, seule la première section proche du glacier de Sarenne est vraiment abrupte. Le reste de la piste est plutôt large et chemine sur des pentes modérées et isolées des autres pistes, en révélant des paysages magiques de matin monde !

La plus photogénique :

A Chamonix, en Haute-Savoie, côté La Flégère, la piste rouge Combe Lachenal, tout en haut du télésiège de l’Index (2 400 m) offre bien plus qu’une orientation plein sud, 700 m de dénivelé et 8 km de poudreuse légère. Si le beau temps est de la partie, c’est un point de vue grandiose sur la Vallée de Chamonix et sur le Mont Blanc, monstre de glace et de neige dressant dans le ciel bleu ses impressionnantes murailles corsetés d’arêtes.

La plus ombragée :

A Flaine, en haute Savoie également, la piste bleue des Cascades n’est pas seulement un chemin reliant le sommet du domaine de Flaine au village de Sixt-Fer-à-Cheval dans le Grand Massif. C’est aussi une magnifique balade (14 km, 1 700 m de dénivelé) traversant de somptueuses forêts de sapins croulant de neige fraiche. En prime, des panoramas en cinémascope sur les grands sommets (Mont Blanc, Aiguille du Midi, Dent du Géant, Grandes Jorasses…) Et cerise sur le gâteau (glacé) on y croise chamois et bouquetins.

La plus sportive :

Ne vous fiez pas à son nom : La Verte de la station des Houches, toujours en Haute Savoie, est en fait une piste noire parmi les plus techniques des Alpes. Elle a accueilli plusieurs descentes de Coupe du Monde avec des pointes de vitesse à 140 km/h. Pour s’y lancer, mieux vaut donc être un bon skieur. Non seulement parce qu'elle est souvent gelée mais aussi parce qu'elle est ponctuée de passages dangereux. Les plus critiques ? La Cassure et le Goulet, redoutés par les meilleurs skieurs.

La plus historique :

L’Escargot est une piste verte de Val Cenis (Savoie) démarrant à 2 100 m d'altitude. Appréciée pour sa longueur (10 km), elle est surtout célèbre pour son histoire car elle suit de près la route impériale du Col du Mont-Cenis construite à la hâte en 1805 par Napoléon et par quelque 2 000 de ses ouvriers. L’Empereur, comme Hannibal et ses éléphants avant lui, en avait assez de galérer avec ses canons dans la neige, pour franchir ce passage obligé vers le Piémont italien.

La plus ensoleillée :

Située au-dessus de Nice, dans les Alpes-Maritimes, Isola 2 000 est l’une des rares stations au monde à pouvoir se vanter d’offrir à ses skieurs à la fois un soleil radieux, une neige optimum (les pistes sont à plus 2 000 m) et… la vue mer. C’est le cas de la piste Sistron (rouge) où, les jours de beau temps, la Méditerranée vient s’incruster en arrière-plan des sommets neigeux. Une carte postale idéale !

La plus impressionnante :

A Avoriaz, en Haute-Savoie, le Pas de Chavanette appelé aussi "le Mur suisse", est une piste noire aux déclivités effarantes (50%) qui dégringole de 400 m en moins d’1 km. D’ailleurs elle n’est même pas damée tant ce serait dangereux pour les engins ! En prenant le départ, on voit ses skis léviter dans le vide. Comme si cela ne suffisait pas, grosses bosses et barres de roches ponctuent le parcours. Bref une référence pour tous les grands skieurs mais un cauchemar pour les non aguerris. Heureusement, le télésiège fonctionne aussi dans le sens de la descente…

La plus relax :

Aux Menuires, en Savoie, rendez-vous au sommet des 3 Marches pour enchaîner le Boulevard de la Becca, Grand Lac et Pelozet : cette longue descente (piste bleue) orientée plein ouest s’adapte à tous les niveaux de ski et alterne grandes courbes, belles largeurs pour faire toutes sortes de figures, bosses à saut et longs schuss rapides. Le tout en surplomb d’un paysage magique : la vallée des Belleville et son immense cirque de pics neigeux. Parfait pour skier en famille.

La plus sauvage :

Accessible depuis les Deux Alpes, en Isère, La Grave est le paradis des adeptes du hors-piste en pleine poudreuse, loin des foules et des pylônes. D’abord on rejoint le glacier de la Meije à 3 200 m en téléphérique. Puis on redescend, en surf, en ski ou en télémark, vers la station en passant par les coins les plus improbables de la montagne en enchaînant de belles figures. Une expérience hors norme qu’il est fortement conseillé de ne tenter qu’en compagnie d’un guide.

Se rendre dans les Alpes