Tour de France des bonnes tables en "clique et collecte"

On ne peut plus, provisoirement, s’attabler au restaurant… Mais cela n’empêche pas les chefs de continuer à s’activer derrière leurs fourneaux et à mitonner, sur commande, petits plats et menus à emporter et/ou à livrer. De Marseille à Bordeaux, de Nice à Lyon, de Nantes à Toulouse, on vous met en appétit avec un tour de France des bonnes tables proposant le "clique et collecte". À savourer sans modération.

Profiter d’Une Table au Sud, à Marseille

Pour réchauffer un automne un peu morose, rien de tel qu’une pointe d’aïoli marseillais, une "bouille-abaisse" bien chaude, une foccacia parfumée à la sarriette de Provence ou un homard cuisiné au pistou. On dirait le sud et on y est, à la maison presque comme au restaurant, avec les propositions gourmandes du chef étoilé Ludovic Turac. La vue sur le Vieux-Port de Marseille et la Bonne Mère depuis son restaurant Une Table au Sud manquent au décor. Mais la cuisine inventive est bien au rendez-vous dans les Paniers Aïoli et Etoilé de la mer ou dans le Menu Classik, renouvelé chaque week-end, et qui revisite un classique de la gastronomie française… avec l’accent évidemment.

Une Table au Sud (Lien externe)

Se réconforter avec Le Bibent, à Toulouse

Il est l’hôte qu’on aimerait accueillir chez soi pour voir la vie en rose. Avec son accent chantant du sud-ouest et son amour de l’Occitanie, le chef Christian Constant met du soleil partout là où il passe. La bonne nouvelle ? On peut désormais emporter ou se faire livrer directement depuis les cuisines du Bibent, son restaurant de la place du Capitole à Toulouse, quelques-uns des grands classiques de la carte. Y figure le revigorant cassoulet de Montauban signé Constant. Avis aux amateurs, la recette filmée est, en prime, en ligne sur le site de la Maison Constant. (Lien externe)

Le Bibent (Lien externe)

Prendre Le Paris-Brest by Christian Le Squer, à Rennes

On prend moins le train ces temps-ci mais le goût des bonnes choses aide à rester sur les rails. Christian Le Squer, chef 3 étoiles du George V à Paris, le sait bien et continue d’assurer le service gastronomique au Paris-Brest, le très tendance "buffet" de la gare de Rennes. Même à emporter, les spécialités revisitées par le cuisinier breton gardent intactes les saveurs du terroir. Kouign amann salé en soupe de lait ribot, lotte rôtie aux cocos de Paimpol ou poitrine de cochon confite et caramélisée, tout est beau et bon. Alors, pour le dessert vous prendrez bien un Paris-Brest ?

Paris-Brest (Lien externe)

Assister au Banquet des Sophistes, à Strasbourg

En temps normal, difficile d’obtenir une table dans ce restaurant du quartier de la Krutenau à Strasbourg, près des quais de l’Ill. Alors on se réjouit presque de pouvoir bénéficier du nouveau service à emporter pour savourer, en épicurien, les créations culinaires du Banquet des Sophistes. Dans l’assiette, le nem de biche ose côtoyer le ketchup de betterave et le poisson du marché s’acoquiner avec chou kale et jus de curry vert. De quoi méditer sur les vertus réconfortantes de l’audace en cuisine

Le Banquet des Sophistes (Lien externe)

Appeler Le Cent 33, à Bordeaux

Dans le quartier des Chartrons à Bordeaux, c’est une bonne adresse qui ne désemplit pas. Raison de plus pour la tester en version à emporter d’autant que le site de commande "Cent 33 to go" est simplissime et la présentation des mets aussi soignée qu’alléchante. Le menu change toutes les semaines mais les assiettes sont toujours aussi généreuses, pour le plaisir de partager. Coup de cœur pour les desserts particulièrement inventifs comme cette tarte au citron meringuée, yuzu et avocat.

Le Cent 33 (Lien externe)

Bénéficier des faveurs du Flaveur, à Nice

Que diriez-vous si les frères Tourteaux, Gaël et Mickaël, faisaient une descente dans votre cuisine ? Tous les plats concoctés au Flaveur, leur restaurant doublement étoilé de Nice, brodent avec talent autour d’une partition méridionale exaltant les bons produits locaux. Dans leurs contenants biodégradables ou recyclables, ils arrivent chez vous, juste à réchauffer, accompagnés d’une fiche de conseils des deux chefs. Et c’est un peu comme s’ils étaient là, chez vous, et toute la Côte d’Azur avec eux. Car quand une rascasse de la pêche niçoise rencontre un bouillon de poisson rehaussé aux épices indiennes et que des agrumes de Menton fricottent avec piment et petit concombre cornichon, on voyage… même à domicile.

Flaveur (Lien externe)

Inviter La Cigale à la maison, à Nantes

Toute en miroirs, ors et céramiques Art nouveau, elle passe pour être l’une des plus belles brasseries de France, voire du monde. Vénérable institution nantaise, La Cigale ne va pas donc attendre tout l’hiver pour retrouver ses clients place Graslin, face à l’Opéra. Elle s’invite chez eux avec une formule de plats à emporter, notamment ses fameux plateaux de fruits de mer ainsi que ses pâtisseries gourmandes si réconfortantes à l’heure du goûter. Sur la boutique en ligne, on peut compléter le décorum avec bonnes bouteilles mais aussi vaisselle et objets cultes du lieu.

La Cigale (Lien externe)

Accueillir les Toquées, à Lille

Tous ceux qui en pincent pour Les Toquées et son chef bourlingueur seront ravis d’apprendre que, toc toc, toc, le restaurant gastronomique lillois s’invite à domicile. Chaque semaine, Benoit Bernard et sa brigade élaborent une nouvelle carte en vente à emporter faisant la part belle à une cuisine locale et de saison. Velouté de cèpes avec gros lard ou Saint-Jacques avec soupe d’ail rose et fumé d’Arleux, spécialité du Nord-Pas-de-Calais… Voilà de quoi émoustiller les papilles et donner envie de visiter la boutique-épicerie, restée ouverte.

Les Toquées (Lien externe)

Fréquenter Le Canut et les Gones, à Lyon

Au cœur du quartier de la Croix-Rousse à Lyon, c’est un repère qui manque tant le décor et l’ambiance bistro-brocante de ce restaurant, avec son incroyable collection d’horloges, font chaud au cœur. Pour continuer de fréquenter, à distance, Le Canut et les Gones, on peut passer commande et se remonter le moral avec les menus spécialement élaborés pour l’occasion ou piocher à la carte sans risque de se tromper. De la cervelle de canut à la juteuse pintade fermière, du tiramisu de foie gras à la quenelle aux escargots… ce typique "bouchon" lyonnais assure, en toutes circonstances.

Le Canut et les Gones (Lien externe)

L’Impé chez vous, à Nimes

A L’Imperator-Maison Albar Hotels, hôtel 5* iconique de Nîmes, la brasserie l’Impé propose de continuer à vivre l’expérience gastronomique comme si de rien n’était, ou presque. Avec la formule dédiée "L’Impé chez vous", les menus spécialement imaginés par Pierre Gagnaire et Nicolas Fontaine pour être livrés ou emportés ne perdent rien de leur sophistication chaleureuse. Du gnocchi au petit épeautre à la panna cotta au romarin, chaque vendredi et samedis soirs, c’est fête dans les assiettes, entre Provence et Camargue.

L'Impé (Lien externe)

À lire aussi :

Aller
plus loin