4 parcs nationaux pour profiter de la montagne cet hiver

Parmi les 11 parcs nationaux français, quatre se situent en montagne. De la Vanoise aux Pyrénées, en passant par les Ecrins et le Mercantour, voici des espaces protégés où la nature s’épanouit librement. Ici, on porte la plus grande attention à la faune sauvage, surtout en hiver où elle devient plus vulnérable. L’homme se fait tout petit, et choisit soigneusement ses activités pour se mêler le plus discrètement possible à la vie de la nature.

Balades en raquettes, observation des traces d’animaux, construction d’igloos ou encore sortie d’astronomie, les activités ne manquent pas pour autant ! On se tourne de préférence vers des accompagnateurs labellisés "Esprit Parc National" (Lien externe) , ou directement vers les équipes des parcs nationaux, qui sauront mieux que personne vous faire découvrir tous les trésors de la nature sans la mettre en danger.

Le Parc national des Ecrins : pour les randonneurs et les gourmands

Le Briançonnais, l’Oisans, le Valbonnais, ou encore le Valgaudemar : voici des vallées plus confidentielles que leurs grandes cousines de la Vanoise, mais qui font la joie des randonneurs été comme hiver. Le Parc national des Ecrins forme un passage escarpé entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud, avec plus de 15 sommets au-dessus de 3 000 mètres, percés de profondes vallées et ciselés de glaciers.

Les équipes du Parc national des Ecrins organisent de nombreuses randonnées pédestres thématiques, spécialement pensées pour les familles, par exemple à la rencontre des chamois. Dans ces grands espaces sauvages, on peut aussi opter pour une balade en raquettes et se prendre pour un trappeur le temps d’une demi-journée : accessible à partir de 5 ans, une balade accompagnée d’une guide naturaliste promet de jolies rencontres ! (Lien externe)

Les Ecrins, c’est aussi un terroir réputé pour ses excellents produits montagnards : à la Grave ou à la Meije, on flâne dans les villages de montagne et on découvre avec délices les fermes des producteurs. Fromage, viandes, pâtes, miel, nougat… (Lien externe) Les gourmands seront servis !

Parc national des Ecrins (Lien externe)

Le Parc national de la Vanoise : cap sur les hauts sommets

Nous voici au cœur des Alpes savoyardes, entre les vallées de la Maurienne et de la Tarentaise. Ici, les sommets culminent à plus de 3 000 mètres d’altitude et de majestueux glaciers scintillent. Si le parc est entouré de stations de sports d’hiver réputées (Tignes, Val d’Isère, Les Ménuires ou encore Val Thorens), son cœur est un espace protégé dans lequel on ne trouve pas de remontées mécaniques.

A pas feutrés, accompagnées des guides naturalistes du Parc national de la Vanoise, les familles peuvent s’élancer sur les traces des animaux sauvages. Des sorties sont organisées plusieurs fois par semaine pendant les vacances scolaires, par exemple à Pralognan-la-Vanoise. Dans la neige, c’est une véritable chasse aux trésors naturaliste qui s’organise, toute en discrétion : pas question de déranger les espèces emblématiques du parc que sont les chamois, les lièvres variables ou encore les tétras-lyres !

Envie d’une journée plus sportive ? Rendez-vous dans la station d’Aussois ou de Val Cenis pour vous essayer au ski-joëring, tractés par un poney ou un âne, ou pourquoi pas au yooner, une trotinette des neiges qui promet de belles sensations (Lien externe) . Les plus téméraires pourront faire du parapente ou s’initier à l’escalade sur une cascade de glace : contrairement aux idées reçues, c’est accessible à tous les niveaux ! Et pour une sortie inoubliable, direction Aussois : des équipages de chiens de traîneaux proposent des balades en famille. Magique !

Parc national de la Vanoise (Lien externe)

Le Parc national du Mercantour : le plus sauvage

Le Mercantour n’a pas usurpé sa réputation de parc national le plus sauvage de France : c’est ici que le loup a fait son grand retour sur le territoire français, en 1992. Niché contre la frontière italienne, entre Barcelonnette et Monaco, le Parc national du Mercantour est la pointe Sud des Alpes, là où la chaîne de montagne vient taquiner la mer Méditerranée. De quoi insuffler un caractère tout particulier à ces sommets, teintés d’influences maritimes.

Hiver comme été, le Mercantour est un des lieux les plus réputés de France pour admirer les étoiles. Les familles pourront s’offrir une observation du ciel à la tombée de la nuit, autour du lac d’Allos (Lien externe) . Loin de toute pollution lumineuse, on découvre la Voie Lactée et les principaux objets célestes avec un guide spécialisé, en français ou en anglais : une sortie accessible aux enfants dès 8 ans.

Le lendemain, on chausse les raquettes pour une balade dans la forêt de Cluite (Lien externe) . De 7 à 77 ans, l’accompagnateur Marc Aynié vous entraîne à repérer dans la neige les traces fraîchement laissées par les animaux. Et pourquoi pas poursuivre l’aventure par la construction d’un igloo ? A partir de 6 ans, tout le monde met la main à la pâte. Une fois le camp monté, on déguste un chocolat chaud pour récompenser les courageux travailleurs.

Parc national du Mercantour (Lien externe)

Le Parc national des Pyrénées : un caractère bien trempé

De l’immense massif calcaire de Gavarnie à la montagne granitique de Cauterets, de l’élégante silhouette volcanique du pic du Midi d’Ossau aux vallons secrets de la vallée d’Aspe, le Parc national des Pyrénées joue les contrastes.

Ici, le chamois alpin n’a pas voix au chapitre : la vedette locale est l’isard, son cousin pyrénéen. Des randonnées en raquettes sont organisées pour toute la famille dans le cirque d’Anéou (Lien externe) , l’un des plus célèbres de la vallée d’Ossau, à la rencontre de cet emblématique habitant des montagnes pyrénéennes. L’occasion aussi de guetter les rapaces qui peuplent ces sommets, comme le circaète Jean-le-Blanc, le gypaète barbu ou encore l’aigle royal.

Blotti contre la frontière espagnole, le Parc national des Pyrénées s’offre aussi une culture bien à lui, fruit d’un savant mélange entre les influences française et espagnole. Naissent ici des légendes façonnées par des siècles de culture montagnarde. Au départ du village de Guchen, la conteuse Maelle Benureau vous emmène pour deux heures de promenade, à pied ou en raquettes : en marchant, laissez-vous porter par ses récits de la vie des habitants des vallées et des sommets, par leurs contes traditionnels et leurs mythes. Une plongée dans la culture pyrénéenne qui ravira les grands comme les petits. (Lien externe)

Parc national des Pyrénées (Lien externe)

Aller
plus loin