Journées Européennes du Patrimoine : ces lieux qui se dévoilent exceptionnellement ce jour-là

Musées, monuments, jardins, lieux de culte ou de mémoire… Chaque année, les Journées Européennes du Patrimoine sont l’occasion de (re)découvrir les richesses du pays mais également de pousser des portes habituellement fermées au public. Voici une (petite) sélection parmi la multitude de sites ouverts spécialement pour l'occasion. Suivez le guide !
Maison de l’UNESCO, à Paris

Une publication partagée par UNESCO (@unesco) le

Difficile d’évoquer le patrimoine sans parler de l’UNESCO. À l’occasion de la manifestation, le siège permanent de l’institution, installé dans le 7e arrondissement parisien, dévoile au public son architecture et ses œuvres d’art. On saisit alors l’opportunité de découvrir "l’étoile à trois branches", l’ensemble de bâtiments réalisé de concert par trois architectes internationaux, et d’admirer les œuvres de Picasso, Giacometti ou encore Miro exposées à l’intérieur. Le patrimoine immatériel est également à l’honneur avec des camions-restaurants proposant de goûter les saveurs inscrites à l’UNESCO.

Maison de l'UNESCO (Lien externe)
Visite sur inscription les 15 et 16 septembre de 11h à 18h.

Réservoir d’eau souterrain des Gallets, à Rennes

Il s’agit là de l’un des sites les plus secrets de la ville bretonne. Construit en 1880, ce réservoir souterrain qui servait à approvisionner les Rennais en eau potable affiche des proportions à faire tourner la tête : une cavité de 6 m de haut soutenue par 196 piliers offrant une contenance de 20 000 m³ d’eau. Bien que ce dernier ne soit plus en service depuis plusieurs années, il est maintenu en eau afin de le préserver. Excepté les 15 et 16 septembre où, grâce à une vidange exceptionnelle, le réservoir devient accessible aux (nombreux) curieux.

Réservoir d'eau souterrain des Gallets (Lien externe)
Visite sur inscription.

Marché de Gros Lyon-Corbas

Pour cette édition 2018, la ville de Lyon a choisi de mettre en valeur son patrimoine gastronomique. Et quel meilleur endroit pour en apprécier les saveurs que le Marché de Gros Lyon-Corbas, situé dans la périphérie lyonnaise ? Avec ses 35 000 m², le marché spécialisé dans les fruits et les légumes voit défiler chaque année 300 000 tonnes de marchandises qui approvisionnent quelque 2 000 clients venus des quatre coins de la région. Seule condition pour visiter ce mastodonte, ouvert dès 5h du matin : se lever tôt !

Marché de Gros Lyon-Corbas (Lien externe)
Visite du lundi 17 au vendredi 21 septembre à 8h (durée : 1h30). Possibilité de réserver un mâchon (20 €/personne). Réservation obligatoire : 04 37 25 30 95/communication@marchedegroslyoncorbas.com

Maison Chloé

Une publication partagée par Chloé (@chloe) le

La maison de couture parisienne ouvre les portes de son hôtel particulier dans le 8e arrondissement de la capitale. On plonge avec délectation dans les collections de vêtements, croquis, photos et autres accessoires le temps d’une visite guidée d’une heure.

Maison Chloé (Lien externe)
Visite guidée sur inscription, les 15 et 16 septembre de 10h30 à 19h. Réservations au 01 47 23 92 85.

Grand Théâtre de Bordeaux

On profite de la journée de visite libre organisée le dimanche 16 septembre pour pénétrer dans l’un des emblèmes de la ville, digne représentant de l’âge d’or du Bordeaux classique. Construit au 18e siècle, le monument surplombant la place de la Comédie, en plein cœur de la ville, a traversé les époques grâce à différentes rénovations. Au début des années 1990, la salle de spectacle retrouve ainsi son visage d’origine, débarrassé des dorures et de la couleur rouge en vogue dans les théâtres au 19e siècle. Dix années plus tard, c’est sa magistrale façade qui fait peau neuve, s’offrant un éclairage à la hauteur de son péristyle de 12 colonnes corinthiennes surmonté de 12 statues.

Grand Théâtre de Bordeaux (Lien externe)
Visite libre le dimanche 16 septembre de 10 h à 18h.

L’Osmothèque, à Versailles

"Fougère Royale", "Le Fruit Défendu", "Le Chypre"… Ces noms de parfums ne vous disent rien et pour cause, cela fait bien longtemps que plus personne ne les porte. Mais ces créations olfactives centenaires sont toujours bien vivantes dans la cave de l’Osmothèque qui renferme plusieurs milliers de parfums existants ou disparus. Véritable mémoire olfactive, ce conservatoire des parfums recense les fragrances connues ou retirées de la vente afin de les transmettre à la postérité. Habituellement fermé au public, l’Osmothèque ouvre les portes de son showroom aux curieux, leur permettant de découvrir les parfums "Trésors" de sa collection mais également les matières premières de la palette olfactive, en compagnie des parfumeurs et "osmothécaires" qui transmettent pour l’occasion leur savoir-faire.

L'Osmothèque (Lien externe)
Ouverture le samedi 15 septembre de 10 heures à 19 heures, réservation conseillée.

Fort Saint Nicolas, à Marseille

Figure emblématique de l’entrée du Vieux-Port, qu’il encadre fidèlement avec son alter égo le Fort Saint-Jean, le Fort Saint Nicolas n’a pas toujours été bien perçu par les Marseillais. Construit en 1660 sur ordre de Louis XIV, cette citadelle avait autant pour objectif de protéger la ville des envahisseurs que d’assoir l’autorité royale sur ses habitants. Partiellement détruit lors de la Révolution Française, le fort, d’où est tiré le feu d’artifice du 14-Juillet, fait actuellement l’objet d’une restauration dans lequel d’un chantier de réinsertion professionnelle mené par l’association Acta Vista. À l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, l’association ouvre le fort au public avec qui elle souhaite partager le savoir-faire des artisans à l’œuvre sur le chantier. Des ateliers et démonstrations de taille de pierre, menuiserie, etc. sont ainsi au programme de la journée.

Fort Saint Nicolas (Lien externe)
Ouverture le samedi 15 septembre de 10 h à 17h.