13 itinéraires pour randonner sur les beaux GR de France

Au fil de ses plus célèbres sentiers de grandes randonnées (GR), la France se dévoile sans se presser. France.fr a sélectionné pour vous 13 itinéraires pour sillonner le pays et (re)découvrir ses trésors.

Faire le tour du toit de l’Europe dans les Alpes

S’il n’est pas question de grimper au sommet du Mont-Blanc, le GR TMB (pour Tour du Mont-Blanc) fait le tour du toit de l’Europe depuis Les Houches, aux portes de Chamonix, en une dizaine de jours. Glaciers et aiguilles, alpages et neiges éternelles… les paysages de hautes montagnes émerveillent et jouent même à saute-frontières, en Suisse et Italie. Le passage de plusieurs cols (du Bonhomme, du Brévent…) coupe le souffle. Pour autant, cette randonnée est accessible à tous les marcheurs en forme.

Dominer les flots sur la côte d’Albâtre en Normandie

"Voyager rend modeste. On voit mieux la place minuscule que l’on occupe dans le monde" disait Gustave Flaubert, dont la Normandie fête le bicentenaire de la naissance en 2021. Minuscule, on l’est devant les falaises de la côte d’Albâtre, théâtres de vertigineuses balades. Filant du Tréport au Havre, "Littoral de Normandie" a été élu GR préféré des Français en 2020. Campagnes verdoyantes, ports authentiques et villages croquignolets rythment les pas ; à commencer par Etretat, décor des aventures d’un certain… Arsène Lupin.

Marcher sur les traces de Napoléon en Provence

Avec le bicentenaire de la mort de Napoléon célébré cette année, on se rêve en grognard ! Le GR 406 (Route Napoléon) marche sur les traces de l’Empereur qui emprunta ce chemin à son retour de l’île d’Elbe, en 1815, pour éviter l’hostilité des villes royalistes. Le sentier traverse les espaces naturels des Alpes-de-Haute-Provence, explore des villes au charme rustique et au patrimoine remarquable : Castellane, Digne-Les-Bains, Sisteron... La promesse d’une randonnée au plus près de la grande histoire.

Longer la côte sur le Sentier des Douaniers en Bretagne

De toutes les étapes du sentier des Douaniers (GR 34) qui fait le tour de Bretagne, la douzième est l’une des plus belles, alternant douces baies et falaises escarpées. Depuis le port de Douarnenez célèbre pour les sardines et le gâteau kouign-amann (à chacun ses goûts !), l’itinéraire file jusqu’à la Pointe du Raz. De landes plantées de bruyères en immenses plages, on comprend pourquoi ce Bout de la Terre (finis terrae en latin, Finistère en français) inspira tant de peintres, d’Eugène Boudin à Jules Breton...

Se dépasser avec la "grande traversée" en Corse

Ce n’est pas une terre de navigateurs, mais une lande de bergers ; ce n’est pas une île, mais une montagne posée sur les flots. C’est donc en altitude que la Corse révèle son âme véritable, au fil du GR20. Mais pas question de s’aventurer par hasard sur ce parcours réservé aux marcheurs aguerris. Des aiguilles déchiquetées de Bavella aux cascades des Anglais, de villages suspendus en lacs solitaires, les paysages bouleversent. A défaut, le dernier tronçon, entre Paliri et Conca, donne le ton.

Faire de la Loire son fil… vert

Oubliez les calèches ! Aujourd’hui, pour être dans le ton, c’est à pied ou à vélo que l’on explore les rives de la Loire. Les plus audacieux parcourent les 1 243 km du GR3, depuis l’embouchure jusqu’à l’estuaire. La plupart se contentent de l’une des 52 étapes, par exemple entre Orléans et Tours. Dans ce Val de Loire cher aux rois de France, villages troglodytiques (Troo, Vouvray), jardins manucurés (Chaumont-sur-Loire, Villandry) et nobles châteaux (Blois, Cheverny, Chambord, Amboise) rythment les sauvages paysages ligériens.

Admirer la ligne bleue des Vosges

Le GR 531 ne se contente pas d’être le plus alsacien des sentiers de grande randonnée traversant les Vosges. Il tutoie aussi les sommets en suivant les crêtes du massif, à travers les deux parcs naturels des Vosges du Nord et des Ballons des Vosges. De cols en cols (Bramont, Bussang…), on respire à pleins poumons en profitant d’une vue dégagée qui file jusqu’aux Alpes, en particulier depuis le Grand Ventron (1 204 m). Plus bas dans les vallées, vignes et villages promettent des haltes fortes en goût, comme dans la vallée de Munster.

Décrocher la médaille autour de Paris

Le long des boulevards des Maréchaux et de l’ex-ceinture ferroviaire, le GR 75 explore le Paris insolite, celui des parcs emblématiques (Boulogne, Vincennes) et des quartiers populaires. Créé en 2017 pour soutenir la candidature aux Jeux Olympiques, le sentier est aussi un extraordinaire terrain de sport, à la découverte des sites des JO de 1900 et 1924 et ceux qui accueilleront les épreuves de 2024. De la piscine Georges Vallerey où Johnny Weismuller (qui deviendra Tarzan au cinéma) s’illustra il y a un siècle, au parc des Princes, on rêve de médaille d’or…

Goûter aux charmes du bassin d’Arcachon

Les bohèmes maisons en bois du Cap Ferret toisent les cabanes ostréicoles d’Andernos-les-Bains ; les villas aristocrates d’Arcachon font écho aux sables sans fin de la dune du Pilat. Cette diversité fait le sel du GR "Tour du bassin d’Arcachon". Plats, les 85 kms léchés d’un côté par les eaux de cette "mer intérieure" et de l’autre par les odorantes forêts de pins, s’avalent sans difficulté. Seules les pauses iodées – huîtres de Gujan-Mestras ou caviar du Teich - ralentissent le rythme ; et le vent qui chante dans les oreilles…

Trotter avec un âne dans les Cévennes

En 1878, Robert Lewis Stevenson traversait le Massif Central avec son âne Modestine. Sur les traces de l’écrivain, le GR 70 - vu en 2020 dans le film "Antoinette dans les Cévennes" - se parcourt avec ou sans âne. L’animal est têtu, mais bien utile pour porter les bagages ou soulager les enfants fatigués ! Le sentier explore les forêts sauvages du Gévaudan, traverse les chaos granitiques du Mont Lozère… En chemin, des villages de caractère (Florac, Saint-Jean-du-Gard…) accueillent les voyageurs et leurs compagnons à quatre pattes.

Se laisser surprendre autour de Nantes

Celle que l’on a longtemps surnommée la "Cité au bois dormant" s’est réveillée ! En une décennie, Nantes s’est hissée au sommet du classement des villes où il fait bon vivre. Son bouillonnement culturel, symbolisé par les friches industrielles réhabilitées de l’Ile de Nantes, n’éclipse pas l’atout "nature" avec 1 000 hectares de parcs et jardins. Voilà qui valait bien un GR ! Le sentier "Pays Nantais" qui ceinture la métropole fait découvrir la diversité des richesses, des plaines maraîchères du sud à la vallée de l’Erdre au nord.

S’oxygéner sur l’Echappée Jurassienne

L’Echappée Jurassienne (GR 59) explore le Jura, depuis la ville d’art et d’histoire de Dôle jusqu’à Saint-Claude, capitale de la pipe, à travers les vignobles de l’étrange "vin jaune" à Arbois ou Château-Chalon, et les salines de Salins-les-Bains classées par l’Unesco. Si le dénivelé muscle les mollets, le parcours est accessible à tous les randonneurs. On batifole autour des lacs de Chalain et Bonlieu ; on escalade les pentes du Haut-Jura tapissées de vertes prairies et profondes forêts, accompagné par des chiens de traîneau pour une vivifiante cani-rando.

Observer la faune dans la baie de Somme

À force de voir passer les randonneurs, les phoques qui se prélassent dans la baie de Somme n’ont plus peur ! Ils sont les stars du GR 800, homologué en 2018. Depuis les hortillonnages d’Amiens, ces jardins datant du Moyen Âge sillonnés de canaux, jusqu’à la mer, le sentier musarde le long du fleuve et dévoile des coins de nature préservés devenus des sanctuaires animaliers. Ce périple entre terre et eau est aussi l’occasion d’observer canards, sarcelles et aigrettes, notamment dans la réserve de Grand-Laviers. Jumelles obligatoires !

Aller
plus loin