Bateaux écolos : et si on se jetait à l’eau ?

Bateaux électriques, à fibre de lin, ou équipés de panneaux solaires, la navigation de plaisance se réinvente pour offrir de nouvelles expériences aux voyageurs mais aussi pour contribuer durablement au respect de l’environnement. Tour d’horizon des dernières innovations françaises avant de se jeter à l’eau !

Naviguer sur des bateaux 100% électriques

Envie de tester un nouveau mode de navigation qui allie confort et respect de l’environnement ? Deux loueurs de bateaux, Nicols et Les Canalous, sont précurseurs en la matière puisqu’ils proposent de naviguer sur le canal de la Marne au Rhin à bord d’un bateau 100% électrique.

Le "Sixto Green" de Nicols est en effet le premier bateau habitable électrique. Il peut accueillir jusqu’à 8 personnes pour des croisières de 2 jours à deux semaines sans stress, bruit ni pollution !

Le bateau électrique des Canalous se nomme quant à lui "La Péniche S". Il se conduit également sans permis et dispose de 5 cabines avec salle de bains privative pour un maximum de confort.

Et pour recharger les bateaux, 10 bornes ont été installées tout au long de l’itinéraire. Le rechargement peut se faire en 2 heures et apporte 6 à 8 heures d’autonomie au bateau. Certaines bornes permettent même d’effectuer le ravitaillement en eau dans le même temps ! Alors, pourquoi se priver ?

Bon à savoir : A compter du 1er janvier 2022, les grands ports de plaisance seront dans l’obligation de réserver une part de leurs emplacements aux bateaux électriques.

Le Sixto Green (Lien externe)
La Péniche S (Lien externe)

Let the sunshine in...

L’énergie solaire s’invite aussi dans la croisière. Green River vient de mettre à l’eau le "SunWave S4", un bateau atypique d’une capacité de 13 passagers, dont un skipper, et équipé d’un toit solaire garantissant une autonomie illimitée à vitesse modérée pour des croisières le long de la Seine. Et il n’est pas le seul de la flotte Green River à miser sur le solaire. Deux autres bateaux aux noms évocateurs (Gin Tonic et Cuba Libre) proposent à des groupes de 12 personnes de naviguer sur la Seine sans polluer grâce à leur moteur électrique, alimenté lui même par des panneaux solaires.

D’autres voient encore plus grand comme le "Solely", un bateau promenade électro-solaire pouvant accueillir jusqu’à 120 personnes pour des croisières commentées par le capitaine sur le Canal de Savières et le Lac du Bourget.

Les amoureux des petites embarcations pourront quant à eux se laisser tenter par le bateau "La Coche d’Eau Solaire", le seul catamaran fluvial propulsé à l’énergie électro-solaire et destiné à la location sans permis en France. Pour une découverte inédite du Lot en petit comité (de 6 à 12 personnes) le temps d’un week-end ou d’une semaine.

Green River (Lien externe)
Le Solely (Lien externe)
La Coche d'Eau Solaire (Lien externe)

Se laisser tenter par l’hybride

Une pinasse, cette embarcation typique du bassin d’Arcachon, équipée d’un moteur hybride ? Non vous ne rêvez pas ! La transformation de ce bateau à fond plat offre une économie de 50% sur le niveau de carburant et une autonomie de 3 heures grâce au moteur électrique totalement silencieux.

Davantage tenté par l’hybride sur un catamaran ? Aucun problème ! Le Côte d’Argent est le plus grand catamaran hybride à passagers de France spécialement pensé pour l’organisation d’événements festifs ou professionnels. De l’Île aux Oiseaux à la pointe du Cap-Ferret, en passant par le Banc d’Arguin, vous pourrez naviguer au gré des embruns, respirer l’air marin et admirer les paysages d’exception du Bassin d’Arcachon.

La Pinasse hybride (Lien externe)
Le Côte d'Argent (Lien externe)

S’initier au paddle électrique

Vous aimez pratiquer le paddle mais beaucoup moins l’effort que cela demande ? On a la solution pour vous avec le "BlueWay", la toute dernière invention d’une jeune société française. Debout comme sur un paddle, le pilote dirige son embarcation non pas avec une pagaie mais avec un guidon relié directement à un moteur électrique, dont la vitesse ne peut pas excéder 7km/h. On prend le temps de savourer la balade. L’engin a l’avantage de se conduire sans permis, d’être autonome pendant 8 heures et de pouvoir accueillir jusqu’à trois personnes pour un moment de navigation original et en famille le long des côtes ou sur un plan d’eau.

Le BlueWay (Lien externe)

Oser la fibre de lin

Vive le made in France ! Et le premier bateau réalisé cette année en fibre de lin ne nous fera pas mentir puisque le matériau de base ne vient plus de Chine, mais de Normandie, ce qui réduit nettement l’empreinte carbone. Et ce n’est pas tout. A bord du premier "Virgin Mojito 888", le feutre a été remplacé par du liège et la mousse a été faite à base de bouteilles en plastique recyclées. Ajouter à tout cela des panneaux solaires pour recharger les batteries et une annexe qui fonctionne avec un moteur électrique, et vous avez un bateau 100% écoresponsable ! Derrière l’idée ce projet, un grand nom de la navigation : Roland Jourdain, double vainqueur de la Route du Rhum et fervent défenseur de l’environnement.

Le Virgin Mojito 888 (Lien externe)

Aller
plus loin