La gastronomie du nord-est de la France

Envie de déguster et de découvrir les mille et un mets régionaux du Nord Est de la France ? C'est possible, grâce à ce focus sur les plats typiques des villes et départements de la région.

Nord-Pas-De-Calais : la culture du pot-au-feu

À Lille et dans le Nord, on cuisine tout à la marmite comme le Waterzoï, une bouillabaisse de divers poissons de rivières, ou le Hochepot, mélange de viandes, d’une queue de boeuf et de légumes bouillis.

À Cambrai, on retrouve des bêtises et des andouilles… Mais aussi un excellent fromage, la Tomme de Cambrai, affiné à la bière ! Dans cette région, tous les fromages ont du caractère et une grande force de goût.

Parmi les bières, car on ne peut pas parler du Nord sans parler de bière, blanche, Gueuze et Trois-Monts se disputent la préférence des amateurs. Pour finir, une goutte de Genièvre ponctuera l’initiation.

La Picardie : un jardin potager

Terre à blé, plateau agricole, la Picardie est riche d’une gastronomie traditionnelle et simple.

La Somme est un jardin potager inouï : carotte, cresson, endive, salicorne, rhubarbe et la pomme qui y est cultivée à la fois pour le cidre et en dessert.

Sur la Côte, on retrouve les poissons de mer comme la sole, le carrelet, le bar et le hareng. La Picardie regorge de fruits de mer excellents et parmi les spécialités, nous vous conseillons de goûter à la ficelle picarde, les harengs marinés à l'Abbevilloise, sans oublier le traditionnel gâteau battu.

Arrêtez-vous manger le pâté en croûte de canard d’Amiens et bien sûr goûter aux macarons de la ville, composés notamment d’amande et de miel.

L’Alsace : la choucroute de tradition

La choucroute est LE plat traditionnel de l’Alsace, c’est un plat familial, dominical, servi dans toutes les bonnes brasseries.

L'apéritif se prend toujours autour d’une bière accompagnée de l’inséparable bretzel. On trouve aussi quantité de tartes sur la table alsacienne : flammekueche ou tarte flambée, à base de pâte à pain, crème, oignons et lardons.

N’oublions pas non plus le fameux pain d’épices, très populaire dans la région.

Enfin, le vin blanc, avec des merveilles au goût si particulier et inimitable que le Riesling, le Gewurztraminer, le Muscat, le Tokay Pinot Gris, le Sylvaner, le Pinot Blanc et le Pinot Noir.

A Nancy et en Lorraine : la mirabelle et le bleuet

En Lorraine, la cuisine est mise à toutes les sauces, en pot, en conserve, en pâté, en gelée... Il y a aussi une fameuse carte des alcools, l'eau-de-vie de mirabelle, le Clair de groseille, le Perlé de rhubarbe.

Dans l'ancienne capitale des Ducs de Lorraine, à Nancy, il faut goûter le boudin, l’omelette à la nancéienne, la bergamote, le gâteau au chocolat….

Enfin, si vous voulez ramener un cadeau, prenez un pot de miel des Vosges. Issu du sapin, il sert aussi à la fabrication du pain d’épices et aux fameux bonbons au miel connus et appréciés dans tout le pays.

La Bourgogne : la cuisine au vin rouge

La Bourgogne, c’est avant tout une terre de vin, d’excellents vins (Aloxe-Corton, Nuits-St-Georges, Vosne-Romanée, Vougeot...), et la cuisine en est tout naturellement imprégnée.

Du traditionnel boeuf bourguignon au coq au vin, jusqu’à la charcuterie et le jambon persillé, tous les mets de la région se travaillent et/ou se dégustent avec l’un des vins issus des merveilleux vignobles de Bourgogne.

Nous arrivons à Dijon, dont la réputation a passé les frontières grâce à sa célèbre moutarde et son kir, composé de vin de Bourgogne et de crème de cassis.

À Mâcon, que l’on chante pour son Pouilly Fuissé, on trouve aussi les vaches charolaises à robe blanche de très bonne qualité. Pas très loin, en plein air, s’ébat la fameuse volaille de Bresse. Bref, une terre généreuse et riche qui mérite mille et un détours.

Au dessert, que diriez-vous d’une charlotte « rigodon » ou un tartouillat de poires ?

Franche-Comté et Jura : le pays des fromages

Voici et au loin l et lapereaux qui se disputent les faveurs des sous-bois. La Franche-Comté et la forêt jurassienne regorge de gibiers : lièvres, sangliers, chevreuils, les petites grives, perdreaux, vanneaux...

Dans les rivières et les torrents, on trouve les meilleurs spécialités gastronomiques de la région : la truite, les succulentes écrevisses, le brochet fait en quenelle, l'anguille piquée en brochette... La charcuterie est aussi renommée comme la saucisse et le Jésu de Morteau.

Quant au plateau de fromages, il suffit d’énumérer leurs noms pour saisir son importance : le Bleu du Haut-jura, le Vacherin, la Cancoillotte, le Comté et l'Emmental.

Dans la région, la soupe est servie à tous les repas : soupes de lentilles, bouillon d'orge à la volaille ou aux grenouilles, soupe de fruits aux cerises, à l'orange et aux noisettes, soupe à l'oignon, etc.

C'est aussi le pays de la petite et si indispensable cerise. En fruit, en dessert, en potage ou en Kirsch, elle est à l’honneur surtout pendant les fêtes de Noël.