Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Avant de partir, les enfants se disputaient sans arrêt. L’un respirait trop fort, l’autre souriait trop. Je redoutais cette dizaine de jours à partager une chambre et une voiture. Je me voyais déjà arrêter le long d’une route, en pleine campagne, excédée par leur comportement. J’avais peur d’être sans arrêt en train de chercher les choses dans la voiture, de vérifier s’ils avaient oublié leur toutou quelque part. Bref, ce voyage me stressait.

Finalement, il n’en a rien été. Bien sûr, ils se sont chamaillés. Mais ça n’a pas été une reproduction des grandes batailles comme je l’appréhendais. Au contraire, au fil des jours, ils se sont forgés des histoires, des chansons, des jeux. Il faut dire qu’ils avaient souvent leur propre chambre, adjacente à la nôtre. Ça force la complicité, sans les parents.

Dès nos premiers jours, nous avions nos « inside jokes ». Ça me rappelait celles que nous nous racontons depuis vingt ans autour de la table en famille. Autant fiston semblait fatigué les derniers jours et réclamait le calme de sa maison, autant il disait ne jamais vouloir quitter la France tellement c’était beau et qu’il appréciait ses découvertes. Quelques jours après la rentrée, le découvrant avec une nouvelle confiance en lui que je ne lui connaissais pas, je lui ai demandé la raison de ce changement. « Je pense que c’est notre voyage en France. Voir des nouvelles personnes, des nouvelles places.»

J’avais aussi peur qu’à la fin, ils se tannent de nos visites de mémoire. Fiston était plutôt enchanté à chaque visite, fasciné par les stratégies, les armes et les lieux qu’il visitait. Fillette était un peu moins intéressée, sans doute à cause de son âge. Mais elle posait beaucoup de questions sur la place des femmes. Ce sont généralement les tranchées qui l’intéressaient le plus.

En alternant les activités de plein air et les visites de mémoire, nous pouvions tous respirer et profiter de chaque visite. Nous avions l’équilibre parfait pour ne pas être complètement blasés à la fin du voyage. Depuis notre retour, les nouveaux plans se multiplient et les petits ne demandent qu’une chose : estampiller à nouveau leur passeport.

EMERICK

Lisez le carnet de voyage de la famille Langlois-Lafleur et courez la chance de gagner un voyage pour deux en France !

Aller
plus loin