Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Arles, ville d'art et d'histoire

Des fouilles ont permis de révéler l’existence d’une ville celte sur le site d’Arles, colonisée par les Grecs venus de Massilia. La guerre entre les Massiliotes et l’armée de Jules César mit fin à cette colonisation. C’est à cette époque (à partir de 46 avant JC) que furent construits les plus grands monuments de la ville. Sous le règne d’Auguste (de 44 av. JC à 16 ap. JC), la ville reçoit le nom de Colonia Julia Paterna Arelate (“colonie fondée par mon père”). Avec l’empereur Constantin (313), qui y fit construire son palais, la ville connut un essor économique et culturel important. A l’époque romaine, on estime que la ville compte environ 50 000 habitants.

La ville d’Arles possède 112 sites classés au patrimoine national. Depuis 1981, l’ensemble des monuments romains et romans sont classés au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco. La richesse de son patrimoine est sans commune mesure avec sa taille et ses ressources financières, la quasi-totalité des sites étant à la charge de la ville. Arles, comme une trentaine de villes, fait partie de l'Alliance des Villes Européennes de Culture (Avec).

PATRIMOINE ROMAIN

L’amphithéâtre

Construit à la fin du 1er siècle de notre ère,l'amphithéâtre est un immense ovale de 34 rangées de gradins. C'est le 20ème plus grand amphithéâtre du monde. Il peut contenir encore aujourd'hui près de 12 000 spectateurs, notamment à l'occasion des spectacles tauromachiques s'y déroulant chaque année.

Le théâtre antique

A l'ouest des arènes, il fut construit sous l'empereur Auguste, à la fin du 1er siècle avant JC. Il reste durant l'été un lieu scénique exceptionnel.

Les cryptoportiques du forum

D'impressionnantes galeries souterraines, au cœur de la ville, datant de 30 à 20 avant JC.

Les thermes de Constantin

Cet édifice du IVème siècle rappelle les thermes constantiniens de Trèves.

Les Alyscamps

L'une des plus belles nécropoles chrétiennes, avec sa fameuse allée de sarcophages immortalisée par Van Gogh.

PATRIMOINE ROMAN ET CLASSIQUE

L'église Saint Trophime

Elle date du XIIème siècle et possède toutes les caractéristiques architecturales de l'art roman provençal. Son portailexceptionnel évoque le jugement dernier, le paradis et l'enfer, sous labénédiction du Christ.

Le cloître Saint Trophime

Erigé au XIIème siècle, ce cloître est exemplaire en Provence par la diversité de ses sculptures et de ses chapiteaux.

L'hôtel de Ville

Conçu en 1673 selon les plans de l’architecte arlésien Jacques Peytret, et en collaboration avec Jules Hardouin Mansard, architecte du château de Versailles, l'Hôtel de Ville d'Arles doit sa célébrité à la rareté architecturale que constitue la voûte romane plate couvrant son remarquable vestibule.

Les hôtels particuliers

Souvent éclipsés par le patrimoine antique, les hôtels particuliers arlésiens se distinguent pourtant par leur splendeur. On en compte une cinquantaine parmi lesquels :

  • l'hôtel de Grille (XVIIème siècle)
  • l'hôtel de Luppé qui abrite une galerie d’art
  • l'hôtel de Castillon (XVIIème siècle)
  • l'hôtel Quiqueran de Beaujeu qui accueille l'Ecole nationale de la photographie.
  • l’hôtel Léautaud de Donines, dans lequel est installée la Fondation Vincent van Gogh.

L'abbaye de Montmajour

Situé aux portes d'Arles, sur la route de Fontvieille, cet ensemble architectural exceptionnel a été fondé au Moyen Age au milieu des marécages par les moines bénédictins. L'abbaye comprend un édifice préroman du Xème, une abbatiale et un cloître roman du XIIème. Cette abbaye s'est enrichie au XVIIIèmede l'imposant monastère Saint Maur, d'architecture classique.

Arles