Provence : soleil, senteurs, saveurs

 

L’expérience Provence… Plus que « douceur de vivre », « belles plages » et « rosé frais » …

 

Direction le port pour un café en terrasse. Lunettes de soleil sur le nez, vos voisins de table commentent avec enthousiasme la pêche du jour. Intrigué par ces boules épineuses qui se vendent à prix d’or, vous commandez 6 oursins, caviar de la Méditerranée que l’on déguste ici à la cuillère. Vos papilles sont émoustillées, les Chefs réinventent ici la cuisine méditerranéenne, bousculent les codes et les traditions : milkshake de Bouillabaisse, burger de melon rôti, glace à la navette ou même à la lavande…

Balade derrière le port, où les civilisations se sont succédé laissant en héritage petites ruelles et maisons aux couleurs ocres. Elles contrastent avec l’empreinte moderne ou contemporaine de la dernière génération : prouesses architecturales façon Villa Noailles à Hyères (1925) ou façon MuCEM à Marseille (2013).  La chaleur vous ramène aux terrasses ombragées où le moment est parfait pour commander un verre de rosé ! Sec et souple à la fois, aux arômes de cassis
et de framboise, évadez-vous le temps d’une gorgée au pied de la Sainte Victoire au nord d’Aix-en-Provence ou dans les vignobles ensoleillés de Saint-Tropez. Vous serez surpris par l’araignée de Louise Bourgeois et autres œuvres d’art qui trouvent leur place au milieu des vignes.

Fin de journée, au bout du quai, coucher de soleil sur les pointus qui se balancent sous l’effet de la houle, les randonneurs et les explorateurs urbains passent le relais aux apérophiles, clubbers et autres oiseaux de nuits. Il ne suffit pas de grand-chose pour que le voyage, si court soit-il, réveille en vous un sentiment d’énergie et de liberté ! Le décor est posé, vous êtes en Méditerranée… Cassis, Marseille, Saint Tropez, La Ciotat, Toulon ou encore la Côte Bleue, écrivez ici la première page de votre carnet de voyage. 

 

Cap à l’Ouest pour un safari en terre sauvage. A seulement 1 heure de Marseille, d’Aix-en-Provence ou d’Avignon, la Camargue dévoile ses paysages insolites, de roseaux, de lagunes et de sansouïres au milieu desquels chevaux et taureaux sauvages vagabondent. Devant vos jumelles, c’est le paradis de 400 espèces d’oiseaux migrateurs, dont la plus grande colonie de flamants roses d’Europe. L’un des meilleurs secrets de la Provence !

En arrivant à Arles, vous suivez la foule, le cœur de la ville bat au rythme de musiques du monde, devant vous les Arènes. Hors cadre, projecteurs, basses et micros ornent la scène, les premières notes raisonnent et galvanisent la foule. L’amphithéâtre se met au diapason des musiques actuelles. Parenthèse hors du temps, on vibre à Arles comme au proche Pont du Gard, sur fond de spectacle pyrotechnique.

 

Le mistral souffle et apporte un peu de fraîcheur. Vous déambulez dans les rues piétonnes d’Avignon, devenus scènes de théâtre de rue pendant le Festival. Face au Palais des Papes, majestueux et imposant, une petite marche s’impose jusqu’au jardin du Rocher des Doms. De ce lieu paisible, la vue dépasse les toits de la ville, et l’on aperçoit le pont d’Avignon, le Rhône et jusqu’au Mont Ventoux, le géant de Provence et star du Tour de France ! A travers les routes agréablement sinueuses : villages perchés, champs de lavandes, vignes et tournesols, c’est l’essence même de la Provence ! Vous découvrez la carte postale, à vous de dérouler le fil pour intensifier l’expérience : partez à la rencontre des locaux à la personnalité affirmée, partagez leur joie de vivre en poussant les portes des ateliers d’artisans, des distilleries de lavande ou des caves viticoles. Tenez par exemple : arrêtez-vous à l’Isle sur la Sorgue, pour chiner chez les antiquaires ou prendre le frais sur les terrasses du bord de Sorgue. Vous goûterez bien un peu de Rinquiquin ?

Bienvenue dans le Luberon (Attention prononcé LubEUron ! Les locaux y tiennent). Les falaises se teintent de jaune, orange, rouge, vous entrez dans le Colorado provençal. En filant vers l’est, les choix sont multiples : poursuivre vers Digne-les-Bains et sillonner les sentiers d’art d’Andy Goldsworthy ou répondre à l’appel de l’aventure et au dépassement de soi en canoé, à VTT ou à pied au creux des vertigineuses Gorges du Verdon. Mais avant cela, rien ne vaut une petite sieste dans un champ de coquelicots, bercé par le concert live des cigales…

 

L’aventure continue, insatiable de nature et de vues imprenables, les crêtes de la Sainte Baume dans le viseur ! En chemin, vous croisez l'atelier-garage d'Edouard Trouin dessiné par Le Corbusier, l’architecture n’a pas de lieu prérequis en Provence, elle est partout. Vous entamez l’ascension, une fois au sommet, c’est un panorama de villages pittoresques et de paysages naturels : au sud se dessine Aubagne et le massif du Garlaban, à l’Est c’est la Provence Verte, Cotignac et son rocher abritant des maisons troglodytes ou Barjols et ses tanneries, aujourd’hui ateliers d’artistes.

 

La fin de l’odyssée provençale approche, une dernière virée vers le point le plus au Sud : un paysage sec et rocheux aux
senteurs de thym et de romarin défile. La roche couleur or contraste avec le bleu turquoise de la Méditerranée, chaussez vos palmes et explorez les criques et plages des îles d’or sur les sentiers de Porquerolles et Port-Cros, sous-marins cette fois !

 

Il n’y a pas de secret, pour vivre intensément la Provence, il faut savoir se mettre au rythme de la nature et emboiter le pas des locaux. Ici, la chaleur et les fêtes fixent le tempo parfois lent, parfois cadencé ; les saisons décident du menu, et les hommes et
femmes souvent caricaturés mais jamais égalés, vous accueillent l’accent chantant pour vous initier aux Arts de vivre en Provence.