L'exposition Marie-Antoinette, métamorphoses d'une image, à la Conciergerie de Paris

Le Centre des Monuments Nationaux est un opérateur de tourisme culturel unique dans sa dimension nationale et dans la force de son réseau. Avec près de 100 monuments ouverts au public, il a accueilli plus de 10 millions de visiteurs en 2018. Parmi ses sites figurent l'Abbaye du Mont-Saint-Michel, les Châteaux d'Angers et d'Azay-le-Rideau, l'Arc de Triomphe et la Sainte-Chapelle à Paris, pour n’en citer que quelques-uns.

Certains de monuments exceptionnels sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO et représentent toutes les époques et tous les types d'architecture, du paléolithique aux temps modernes, comme les grottes ornées de la Vézère ou la Villa Savoye de l'architecte Le Corbusier.

Marie-Antoinette, métamorphoses d'image

Ne manquez pas cette année l'exposition "Marie-Antoinette, métamorphoses d'une image" (Lien externe) du 16 octobre 2019 au 26 janvier 2020 à la Conciergerie (Lien externe) .

Peu de personnalités ont suscité une telle diversité de représentations: c'est le cas de Marie-Antoinette de son vivant et encore plus après sa mort le 16 octobre 1793. Cette exposition offre une perspective éclairée, divertissante et critique sur les images multiformes et contradictoires qui ont fini par reconstituer la figure de Marie-Antoinette dans un portrait révélateur.

C'est comme si chaque époque, chaque groupe avait voulu construire « sa » reine, de la traitresse étrangère à la martyre, de l'héroïne adolescente à la mère exemplaire, de la femme cultivée à l'icône de la mode. C'est aussi comme si chaque pays avait créé sa propre vision de Marie-Antoinette, au Japon, aux États-Unis ou en Angleterre.

Marie-Antoinette est devenue la figure historique la plus représentée par les artistes contemporains dans le cinéma et la mode, ainsi que la plus recyclée au travers d'objets et de produits de toutes sortes: promenades, publicités, gâteaux, meubles, miroirs et jeux vidéo. Pourquoi cette profusion d'images et de métamorphoses ?

Cette exposition in situ - la reine a passé les dernières semaines de sa vie à la Conciergerie - offre un aperçu de cette médiatisation globale de Marie-Antoinette et de son renouveau, plongeant le visiteur dans l'histoire visuelle, tout en adoptant une approche comparative et critique de ces images.

La Conciergerie

La première partie de l’exposition présentera les représentations des dix dernières semaines, qui correspondent aux moments les plus dramatiques vécus par la reine, à la Conciergerie tandis que se tient son procès au Tribunal révolutionnaire. La Conciergerie est un espace particulier pour Marie-Antoinette, avec notamment la cellule où elle vit ses derniers jours et se prépare à la mort.

L’exposition montrera ces différents moments grâce à des portraits, des gravures et des tableaux réalisés dans les mois ou années qui ont suivi sa mort. Mais la Conciergerie est également un lieu de mémoire, qui a été aménagé successivement, jusque très récemment, en fonction des régimes et de la pédagogie historique déployée, pour commémorer ou expliquer le séjour de Marie-Antoinette. Un certain nombre de témoins mémoriels en témoignent : chemise, soulier, ceinture, plan d’aménagement des lieux et documents d’archives autour du procès et de l’exécution de la reine.

Dès le 20 novembre 2019, Découvrez le carnet de voyage inspirant de deux artistes d'ici sur les monuments nationaux et musées de France !

Jusqu'au 4 décembre 2019, participez au concours (Lien externe) et courez la chance de remporter un voyage pour deux avec Air France !