Les voyageurs solitaires : un marché à part entière en pleine expansion

  • © Atout France

    © Atout France

Les voyageurs solitaires : un marché à part entière en pleine expansion

En 2011, 28% des ménages canadiens et 34% des ménages québécois étaient composés d’une seule personne, chiffres en constante augmentation d’année en année. Ce phénomène se manifeste dans le monde du tourisme par la multiplication du nombre de voyageurs individuels.

Est considéré comme voyageur « solo » toute personne voyageant seule, mais également toute personne n’étant pas accompagnée d’un membre de son ménage. Des chercheurs de l’Université de Saint-Gallen en Suisse ont représenté ces touristes d’un nouveau genre en quatre grandes catégories : les « célibataires-solo » (vivant et voyageant seuls), les « célibataires-groupes » (vivant seuls mais voyageant en groupe de plus de six individus), les « pluri-solo » (vivant en ménage mais voyageant seuls), et les « pluri-groupes » (vivant en ménage  mais voyageant sans les membres de leur ménage, en groupe de plus de six individus).

Les célibataires sont plutôt des femmes âgées de 55 ans et plus, alors que les « pluri » sont généralement de jeunes hommes de 18 à 35 ans. Leurs voyages sont par ailleurs plus courts que ceux des voyageurs classiques, à l’exception des « pluri-solos ». Ces derniers privilégient les résidences de vacances comme moyen d’hébergement, tandis que les « célibataires-solo » sont logés chez des proches. Les « célibataires-groupes » et les « pluri-groupes » préfèrent quant à eux l’hôtel.

Avec près de 3 millions de voyages d’une nuit ou plus, les Canadiens célibataires ont représenté 34% du total des séjours effectués au Québec.


Source : Tourisme Plus (mars 2013)