Visites guidées

  • Professionnels chinois visitant le musée de Dijon, à l'occasion d'un éductour en Bourgogne.

    © Atout France/Cédric Helsy

    Professionnels chinois visitant le musée de Dijon, à l'occasion d'un éductour en Bourgogne.

    © Atout France/Cédric Helsy

  • Visite de la cathédrale d'Albi

    © Atout France/Cédric Helsly

    Visite de la cathédrale d'Albi

    © Atout France/Cédric Helsly

  • Visite, explication et dégustation d'un champagne brut au milieu des vignes de Bouzy

    © Atout France/Michel Angot

    Visite, explication et dégustation d'un champagne brut au milieu des vignes de Bouzy

    © Atout France/Michel Angot

Visites guidées fr

On dit souvent que la meilleure façon de connaître une ville est de s’y perdre.

L’autre solution, moins risquée, est aussi de faire appel à des experts qui arpenteront avec vous rues et ruelles autour d’un circuit préalablement établi et vous raconteront dans le détail les grandes heures qui ont fait la ville.

Les guides conférencier et les guides interprètes

Il s’agit de véritables professionnels du tourisme qu’ils soient guide-conférencier ou guide-interprète. Titulaires d’une licence professionnelle délivrée en université ou en enseignement supérieur, ils sont, pour la plupart, diplômés d’histoire, d’art ou en langues étrangères. Ils sont seuls habilités à vous faire visiter un musée, un monument en intérieur et relèvent directement de la préfecture du lieu où ils résident.
Ces guides travaillent tous en lien étroit avec l’office de tourisme de la ville dans laquelle ils se trouvent. En groupe ou en individuelle, en circuit pré-programmé ou sur-mesure, renseignez-vous directement sur place.

Les greeters

Les greeters dont le terme signifie « hôtes » proposent une toute autre forme d’accueil basé sur la rencontre. Plus que d’une visite en règle, il s’agit surtout de découvrir une ville de l’intérieur au regard de ses habitants désireux de faire partager leur attachement et leurs coups de cœur. Apparu à New-York au début des années 90, ce concept est désormais bien établi en France et requiert quelques engagements pour le futur greeter : être bénévole, accueillir un groupes de 6 personnes maximum, s’engager à prendre toute personne sans aucune discrimination, s’inscrire dans une démarche de tourisme durable et intégrer les réseaux des greeters.

Aujourd’hui, de plus en plus d’offices de tourisme proposent ce type de démarches en complément des visites encadrées par des professionnels.