Ralentissement de la croissance du crédit aux ménages en octobre

Ralentissement de la croissance du crédit aux ménages en octobre

La dette des ménages augmente, mais à un rythme moins soutenu qu’en 2012 (+5,4 % en octobre 2012). Le rythme annuel de l’expansion de la dette personnelle décélère par rapport à la hausse de 5,4 % enregistrée en octobre 2012. Selon les récents calculs de Statistique Canada, les ménages canadiens ont en moyenne une dette supérieure de 165% à leur revenu annuel disponible. Le ralentissement de l’augmentation de la dette est positif, car si les taux d’intérêts ont été maintenus au plus bas par la Banque du Canada depuis quelques années, cette situation ne devrait pas durer. 

Selon une étude Banque de Montréal publiée en mars 2012, une hausse de 2 % du taux hypothécaire mettrait en péril ou affecterait négativement la capacité à demeurer propriétaire de 43 % des Canadiens. Dans un contexte de resserrement budgétaire, ces consommateurs pourraient alléger leurs dépenses de divertissement et biens durables pour éviter de perdre leurs actifs.  

(Sources : Statistique Canada; Banque de Montréal)