Des Québécois amateurs de camping

  • © Atout France

    © Atout France

Des Québécois amateurs de camping

Selon les estimations, 1,6 million de Québécois (soit 25% de la population adulte) choisissent le camping chaque année comme formule de vacances, que ce soit en plantant leur tente ou en sillonnant les routes à bord d’un véhicule récréatif (camping-car, caravane…).

Ainsi, en 2012, 30% de ces Québécois ont campé à l’étranger, surtout lors de courts séjours : 5 nuits ou moins en moyenne, contre 12 nuits pour ceux disposant d’un véhicule récréatif. La décision de camper à l’extérieur du Québec a été motivée par le côté attrayant de la destination (52%), le dépaysement procuré par celle-ci (46%), la température (32%), et le prix du séjour (25%).

Pour ceux campant uniquement au Québec, 75% sont nomades et 20% sont saisonniers (sédentaires). La tente est le mode d’hébergement le plus utilisé (39%), devant la caravane (32%). Les couples représentent 70% des campeurs. Enfin, près de la moitié des individus interrogés se déclarent prêt à payer plus cher pour loger dans un camping éco-responsable.

En France, le camping est une formule envisagée par une petite partie des Canadiens en général. En 2011, environ 6700 arrivées et 17500 nuitées de touristes canadiens ont été enregistrées dans les campings français. Cela représente 1,5% des arrivées canadiennes en hôtellerie et camping (1,6 % des nuitées).


Source : Chaire de tourisme Transat (mars 2013)