Les Iles proches...

Les Iles proches...


Loin des foules estivales, en début ou fin de saison, des paysages inédits et une vie insulaire si particulière composent de nombreuses destinations touristiques de charme, tout au long du littoral français.
Voici quelques repères pour approcher ces belles "îles côtières", habitées ou non, à visiter pour quelques heures ou à vivre pendant plusieurs jours...

En Normandie,  l'archipel de Chausey

Chausey, face à Granville
Sans même évoquer le cas singulier du Mont-Saint Michel,  la Manche propose une ambiance particulière avec ses îles Anglo-Normandes, situées face à Granville. Plus loin, il y a Jersey et Guernesey. Mais l'archipel de Chausey compose un univers en soi : seule l'île principale (2 km de longueur) est habitée (ponctuellement) sur la cinquantaine d'îles (sans compter les îlots et récifs)... qui sont sous l'eau à marée haute !  On s'y promène donc par moments précis, et seulement à pied.

En Bretagne , les iles du Ponant

-  l'île de Bréhat composée de deux îles reliées entre elles par un isthme, cernées par une dizaine d’îlots. L’île Sud abrite le bourg avec ses jardins miniatures plantés d’hortensias, d’eucalyptus et d’agapanthes. L’île Nord est plus tourmentée avec ses landes et ses criques sauvages. On y retrouve 3 hôtels, 1 camping et des chambres d'hôtes.

l'île de Batz, une île originale avec ses rochers déchiquetés, ses dunes et ses plages de sable fin. C'est un secret jalousement gardé... Proche du continent, elle abrite une communauté d’agriculteurs et de pêcheurs dont l’activité rythme la vie quotidienne et façonne le paysage. Toute quadrillée de champs luxuriants, l’île compte plus de tracteurs que d’automobiles. Avec son climat d’une extrême douceur, elle permet la culture de légumes primeurs dont Batz s’est fait une spécialité : pommes de terre, choux-fleurs, endives...On y retrouve 2 hôtels, des chambres d'hôtes, 1 auberge de jeunesse et 1 village vacances.

- L'archipel des 7 Iles face à Perros-Guirec et sa côte de granit rose compose une réserve naturelle majeure, peuplée seulement d'oiseaux marins: à visiter à la journée.

- Au large du Finistère, dans les fureurs de la mer d'Iroise, Ouessant, Molène et Sein se distinguent à l'extrême bout de la Bretagne. Tantôt refuges d'oiseaux migrateurs, arborant des plages de sables fin et une mer turquoise (Ouessant), tantôt îlots verdoyants ou règne une nature plutôt sauvage, réserve naturelle et ornithologique ou l'on rencontre même quelques phoques gris (Molène), ou terre de légende, de marins et pêcheurs (Sein), ces îles vous réservent un dépaysement total. Plusieurs hôtels et chambres d'hôtes y sont disponibles.

- L'archipel des Glénans est lui-aussi un monde "à petite échelle", face à Bénodet et Fouessant une nature sauvage et préservée, seulement "utilisée" en été comme base de plongée et d'école de voile.

- Plus au sud, au large du Morbihan, des îles "atlantiques" un peu plus grandes s'épanouissent : Belle-Ile (face à Quiberon) et Groix (face à Lorient). Près de 5.000 habitants vivent sur les 20 km de longueur de Belle-Ile. Mais il faut encore citer le duo plus discret de Houat et Hoëdic (2 à 3 km de long pour 100 à 300 habitants). Quant au golf du Morbihan lui-même (la petite mer), il égraine des dizaines d'îles "miniatures" dont l'île d'Arz et l'île aux Moines.


De la Vendée à la Charente Maritime, les iles océaniques

-  L'Ile de Noirmoutier , proche des côtes vendéennes, est reliée par un grand pont et compte 4 communes, soit plus de 6.000 habitants. Elle possède pourtant une vraie identité insulaire et une grande épopée historique. Elle présente aussi de solides arguments touristiques.  L'île de Noirmoutier, compte quatre communes, dix hameaux aux maisons basses, blanchies à la chaux et couvertes de tuiles roses, une ville et des villages animés, des plages et des forêts, des ports et des marais.

- Quant à l'Ile d'Yeu, elle est la plus éloignée des îles de l'Atlantique mais pourtant la plus active, avec 50 bateaux de pêche au large, et quelques 5.000 habitants pour une île de 10 km de long. Atmosphère authentique garantie.

L'Ile de Ré est reliée au continent depuis 20 ans par un pont de 3 km (près de la Rochelle), l'île "blanche" n'en reste pas moins un modèle d'ambiance insulaire sur 30 km de longueur, avec ses salins et ses petits ports, sa dizaine de villages pittoresques et ses 100 km de pistes cyclables, ses parcs à huîtres et ses vignobles.  

L'Ile d'Oléron est également desservie par un grand pont (depuis 50 ans), face à Marennes, et non loin de Rochefort, Oléron est de taille à peine plus imposante. Du coup, elle figure comme la seconde île de France métropolitaine, en superficie (après la Corse). Elle est également d'un caractère océanique bien marqué.

Entre ces deux îles majeures du littoral charentais, on repère la minuscule Ile Madame qui est seulement accessible à marée basse par la "passe aux boeufs", cette île est située face à l'estuaire de la Charente et accueille une ferme aquacole et pédagogique, qui fait aussi auberge ! Une adresse atypique et séduisante. Quant à l'Ile d'Aix en forme de croissant de quelques kilomètres, elle défendait le port et l'arsenal de Rochefort : un enjeu essentiel pour Napoléon. Tout près, un autre point de défense important est construit sous le Premier Empire : Fort Boyard. Cet étonnant ouvrage (un anneau de pierres de 80 m de long sur 3 étages) est ancré sur un simple banc de sable et est désormais mondialement connu pour son jeu télévisé, décliné dans de nombreux pays !

les Iles méditerranéennes

Dans la rade de Marseille, les Iles du Frioul et du Riou

Pomègues et Ratonneau sont deux îles rocailleuses réunies par une digue, qui forment le Frioul, avec l'îlot qui porte le fameux Château d'If.  Ces îles habitées, à 25 minutes de bateau face au Vieux Port,  appartiennent tout simplement au quartier du 1er arrondissement de Marseille. Mais elles sont aussi refuges des oiseaux marins.

- L'île de Riou est située plus à l'est, face aux prestigieuses Calanques. Ce bastion rocheux mesure environ 2 km de long et culmine à 191 m d'altitude. Le Riou est entouré des îles de Jarre, Calseraigne (ou Plane) et Maïre et autres îlots. L'ensemble est non habité, propriété du Conservatoire du Littoral, et reste d'accès très règlementé voire interdit : des colonies d'oiseaux marins y nichent. Tout autour, on pratique cependant avec assiduité la plaisance et la plongée sous-marine.

Les Iles d'Hyères

Elles sont au nombre de 3, Porquerolles, Port-Cros et l'Ile du Levant et portent aussi le nom d'Iles d'Or. A quelques encablures de la côte varoise, elles offrent un dépaysement garanti. L'île de Port-Cros est consacrée à un Parc National, elle est protégée et son accès y est règlementé. Pas de voiture sur l'île où la faune et la flore sont reines. Sur l'île de Porquerolles où la douceur méditerranéenne tient lieu d'art de vivre, on se déplace là aussi sans voiture. C'est le paradis du vélo. Les randonneurs y trouveront aussi leur bonheur sur les sentiers qui font le tour de l'île ou la traversent. Ces îles habitées gardent leurs attraits et retrouvent leur sérénité en octobre ou dès mars et avril.

Ile des Embiez,  face à Six-Fours-les-Plages
Cette île de 95 hectares (propriété de la fondation Paul Ricard) est à 12 minutes de bateau-navette de la côte varoise, et présente joliment son "petit monde" : domaine viticole, port de plaisance et plages.

Face à Cannes, les Iles de Lérins
Les îles Sainte-Marguerite et Saint-Honorat sont également des joyaux "miniatures " de nature maritime, à quelques minutes de la star des villes balnéaires. L'île Saint-Honorat témoigne notamment d'une histoire épique, celle d'une abbaye fondée dès l'an 400 par Honorat Caprais, fortifiée et attaquée maintes fois. Elle est désormais occupée par une (accueillante) communauté de moines cisterciens, qui produit un vin renommé !

En Corse

Les Iles Lavezzi sont constituées d'une multitudes d'îlots et récifs, de roche et de sable, situés à 10 kilomètres au sud-est de Bonifacio, à l'extrême sud de la Corse. D'une superficie de 5.100 hectares, cet archipel de "nature brute" (réserve classée) n'est pas habité aujourd'hui ; il fut pourtant occupé (au moins ponctuellement) dès l'époque préhistorique puis durant l'Antiquité romaine. Malgré ses atours exotiques (sable fin, eau cristalline), il est réputé pour ses pièges auprès des navigateurs.

Les Iles des Sanguinaires, pour leur part, surlignent de leurs rochers rouges (80 mètres d'altitude) le nord de la baie d'Ajaccio : une nature farouche qui se donne en spectacle avec flamboyance.