Grand Palais à Paris : Exposition Kupka

Grand Palais à Paris : Exposition Kupka

La rétrospective Kupka retrace le parcours européen du peintre tchèque, qui vécut à Paris une grande partie de sa vie au sein d'un cercle d'artistes de son époque, et compte parmi les pionniers de la peinture abstraite. Une exposition événement à ne pas manquer.

Dans une explosion de couleurs, on assiste au moment où l'artiste bascule vers ce qui deviendra un mouvement artistique majeur. Le passage de la figuration à l'abstraction chez Frantisek Kupka (1871 - 1957) est sans doute le plus évident mais pas le seul de ses basculements, lui qui n'a cessé sa vie durant de questionner et expérimenter.

A travers la vie et l'oeuvre du plus parisien des peintres tchèques, l'exposition offre une nouvelle approche de deux courants majeurs des XIXe et XXe siècles : le symbolisme et l'asbtraction.

L'organisation du parcours à la fois chronologique et thématique, au fil de quelques 300 oeuvres, peintures, dessins, gravues, manuscrits, journaux, livres illustrés et photographies, permet d'appréhender les cheminements de l'artiste à travers les dimensions, les couleurs, les volumes...

On passe ainsi de l'époque où Kupka s'est distingué comme illustrateur -il a publié entre 600 et 700 dessins dans des revues libertaires et libertines entre 1900 et 1906, à l'étape où il décide de tourner définitivement la page pour s'adonner entièrement à la peinture.


"Pour Kupka, la couleur était déjà une forme". Markéta Theinhardt, co-commissaire de l'exposition.


Tout le passionne, de l'histoire de l'Antiquité à la philosophie, en passant par les religions et les sciences. Les expériences de Newton sur la décomposition de la lumière lui inspireront certaines de ses oeuvres les plus célèbres. "Pour Kupka, la couleur était déjà une forme" souligne Markéta Theinhardt, co-commissaire de l'exposition.

"Kupka, pionnier de l'abstraction" met l'accent sur les moments-clés de la période créatrice du peintre, des chefs-d'oeuvre symbolistes aux portraits expressionnistes parisiens, des peintures figuratives saturées de couleurs au passage à l'abstraction dès 1912, avant l'abstraction géométrique finale.

Le Grand Palais présente ici la première rétrospective Kupka depuis l'exposition de 1976 au Guggenheim Museum de New York et celle de 1989 au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris. L'un des événements de l'actualité culturelle en 2018. A ne pas manquer!

Infos pratiques : 

  • du 21 mars au 30 juillet 2018
  • 14€ l'entrée. tarif réduit 10€. Gratuit moins de 16 ans

 

 

Plus d'informations