Gastronomie : produit phare le sel

  • Fleur de sel à vendre

    Fleur de sel à vendre

    © Irina Schmidt

  • Marais salants

    Marais salants

    © Jopelka

Gastronomie : produit phare le sel

Qu’il soit fin, gros ou en fleur, le sel est un élément essentiel de la cuisine. En France, de nombreuses régions apportent à ce condiment un goût et un savoir-faire différents.

Sel de Camargue

La Camargue, terre de sel

C’est au sud de la Camargue que se trouvent les marais et les plans d’eau salée qui, grâce à un écosystème unique, produisent le sel de Camargue. Fruit du mariage du mistral, de la mer et du soleil, le sel de Camargue est très réputé. En fleur de sel où il sera croustillant et délicat, ou plutôt fin où il sera utilisé à la fois en cuisine et à table, le sel de Camargue, blanc de nature, est l’un des ingrédients incontournables de la cuisine du Sud.

Sel de Guérande

Un sel reconnu

C’est en Loire-Atlantique dans les Pays de la Loire que se trouvent les marais salants de Guérande. Le sel naturel de Guérande a obtenu en 2012 l’indication géographique protégée de la Commission européenne. Sa concentration en oligo-éléments et sa pauvreté en sodium en font un produit particulièrement soluble. Le sel naturel de Guérande tire vers le gris clair alors que le sel marin naturel de Guérande est gris en raison de sa technique de récolte manuelle. Existent aussi la fleur de sel et le gros sel.

Sel de Noirmoutier

Un sel millénaire

Les marais salants ont fait leur apparition sur l’île de Noirmoutier dès le Xe siècle. Le mode de production naturel et la méthode de récolte donnent au sel de Noirmoutier un goût particulier. Le gros sel, le sel fin et la fleur de sel profitent des bienfaits de l’océan Atlantique, naturellement riche en oligo-éléments.

Fleur de sel de l’île de Ré et de l’île d’Oléron

Des îles en fleur

Terres de tourisme, l’île de Ré et l’île d’Oléron sont aussi connues pour leur fleur de sel. Un peu à l’image de Noirmoutier, les deux îles cultivent le sel depuis des centaines d’années. D’ailleurs, les marais salants des îles fonctionnent de la même manière aujourd’hui qu’au XIIe siècle et se visitent.