Exposition: Une armée de laine

Exposition: Une armée de laine

Wool War One / L’Armée de laine : un projet à 1000 mains

L’idée de Wool War One a fait surface en 2013 au moment où Délit Maille est mandatée par La Piscine, Musée d’art et d’industrie André Diligent de Roubaix, pour concevoir une œuvre en prévision du centenaire de la Grande Guerre. Wool War One prend forme après une visite dans l’un des immenses cimetières militaires du Nord de la France, où la plasticienne remarque les noms et âges des « morts au combat». Elle lance alors un appel au public pour concevoir les soldats d’une hauteur de 15 cm chacun.

 

Dès lors, la machine s’emballe : en quelques jours à peine, 499 tricoteuses et un tricoteur bénévoles de tous les âges, provenant des cinq continents (comme la provenance des soldats en 1914), s’enrôlent dans le projet. Délit Maille veille par la suite à assembler la longue colonne 18 m de petits poilus qui ravive le récit silencieux des millions de vies broyées lors de ce conflit mondial.

 

L’œuvre présente 780 soldats en uniforme de vingt des États engagés dans le conflit, alliés comme ennemis. Tous font écho au mouvement Tricot national, institué en France dès l’entrée en guerre par le président français Raymond Poincaré, qui encourageait les femmes à tricoter des vêtements chauds pour leur frère, leur fils, leur mari ou leurs compatriotes partis au combat. 

 

Les Canadiens présents dans l’Armée de laine

Fraîchement débarqués à Montréal, les soldats de l’armée de laine Wool War One sont regroupés par nationalités, les poilus français étant les plus nombreux. On peut y reconnaître les Canadiens par leur uniforme beige avec un écusson sur le bras. On rappellera que les soldats canadiens ont joué un rôle majeur lors de la Première Guerre mondiale réussissant la prise de la crête de Vimy en 1917. Ils ont donné l’assaut sur ce qui était considéré comme un véritable cimetière, les précédentes attaques françaises ayant toutes échouées. Vimy est devenue un symbole du sacrifice des soldats canadiens et 11 285 d’entre eux, morts en France, y sont demeurés ensevelis. Aujourd’hui, en sol canadien, le MBAM se souvient…  

 

Exhibition au Musée des Beaux Arts de Montréal

Du 10 novembre 2017 au 7 janvier 2018

  1380 Rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC H3G 1J5