Une croissance canadienne toujours mesurée

  • © iStock

    © iStock

Une croissance canadienne toujours mesurée

Les chiffres à retenir :

  • Croissance du PIB : +0,6% au 4e trimestre 2012
  • Taux de chômage : 7,2% en mars 2013
    + 203 000 emplois créés de mars 2012 à mars 2013
  • Taux de change : -1,2% de mars 2012 à mars 2013
    (1$CAD = 0,75€ en mars 2013)

En 2012, le produit intérieur brut du Canada a progressé à un rythme annuel moyen de 1,8% contre 2,6% en 2011. C’est au final légèrement moins que prévu par la Banque du Canada et la plupart des institutions économiques et financières, dont le FMI et l’OCDE.

Cependant, le pays a connu la meilleure croissance des pays du G7 au quatrième trimestre (+0,6%), même si elle est considérée comme l’une des plus faibles au Canada depuis plusieurs trimestres, voire « anémique » par la Banque de Montréal (BMO).

Malgré ces résultats, les prévisions pour 2013 demeurent pour l’instant inchangées. La Banque du Canada table ainsi sur une croissance à 2% tandis que le FMI, l’OCDE et d’autres banques canadiennes se montrent moins optimistes avec une hausse similaire à celle de 2012, soit 1,8%. La BMO, quant à elle, estime que la croissance tournera plutôt autour de 1,5%. L’incertitude budgétaire aux États-Unis et la persistance de la crise en Europe sont les principaux motifs de ralentissement.

Les estimations pour 2014 varient peu. Le FMI a réajusté les siennes en faisant passer la croissance canadienne de 2,4% à 2,3%, s’alignant sur celles de la Banque Scotia émises en décembre dernier.
 

 

Sources : lapresse.ca (janvier et mars 2013), FMI (janvier 2013), OCDE (novembre 2012), Banque Scotia (décembre 2012), Banque RBC (décembre 2012)