L'esprit "glisse" inspire les stations de sports d'hiver

Publié le : 11 juillet 2011
  • © ATOUT FRANCE/Robert Palomba

  • © ATOUT FRANCE/Jean-François Tripelon-Jarry

  • Massif du Mont-Blanc. Deux adolescents snowbordeurs contemplant le paysage de montagne

    Massif du Mont-Blanc. Deux adolescents snowbordeurs contemplant le paysage de montagne

    © Atout France/Jean François Tripelon-Jarry

L'esprit "glisse" inspire les stations de sports d'hiver Grand Varenne 23230 La Celle-sous-Gouzon fr

Le ski "new generation" ou le snowboard réinventent sans cesse des sensations grisantes sur les pentes.

On ne présente plus les atouts du ski "de piste", qui s'épanouit sur des domaines "grand large" alpins (Alpes du Nord, Alpes du Sud) ou pyrénéens, très soigneusement aménagés. Mais on peut toujours rappeler quelques suggestions qui promettent à tout pratiquant d'en profiter pleinement, quelque soit son style.

Ski version "famille"

Il y a presque toujours une piste balisée en bleu ou en rouge, bien damée, pour contourner les versants trop raides et redescendre sans stress du plus haut pic de la station : tout le monde prend ainsi plaisir à embarquer dans les "super-téléphériques" qui grimpent souvent sur les cimes à plus de 3000 ou 3500 mètres d'altitude, pour profiter aussi du panorama !
C'est notamment le cas à Val Thorens (cime Caron), aux Arcs-Paradiski (Aiguille Rouge), à la Plagne-Paradiski (Bellecôte), à Courchevel (la Saulire), à Tignes (Grande Motte), aux2 Alpes (Dôme de la Lauze), à l'Alpe d'Huez, etc. Les sites de la Mongie-Tourmalet (Pic du Midi, Hautes-Pyrénées) ou de Chamonix sont encore à part, au royaume des sommets...

Ski version "extrême"

Pour les plus audacieux et aguerris, il y aura forcément une pente à bosses où réaliser un "exploit personnel" en toute conscience. Les adeptes de "l'échappée belle" et des courbes douces, en toute sécurité, comptent pour leur part sur les longs parcours (toujours balisés) un peu à l'écart, dans des vallons discrets (comme la piste des Cascades, longue de 10 km dans le Grand Massif) ou dans un chatoyant décor forestier ; comme aux Houches, aux Gets, à Vars-Forêt Blanche, à Valmorel, à Praz-sur-Arly, à Font-Romeu,etc.

Code de bonne conduite sur la neige

Partout, la signalisation se renforce, et les pistes sont devenues assez larges pour faire cohabiter au mieux les skieurs et les surfeurs : deux styles de glisse qui diffèrent principalement par leur amplitude de virage et par leur vitesse d'évolution. Dans ce cadre-là, les snowboarders profitent aussi du remplacement quasi-systématique des téléskis (peu commodes) par des télésièges et télécabines, par ailleurs plus rapides, plus confortables et plus sûrs.

Le freestyle

Autre version très tendance aujourd'hui : le freestyle et l'aspect ludique, qui se déclinent maintenant au même rythme pour le snowboard et le ski. Les fervents du concept "snowpark" et autre "jampark" ont maintenant pris leurs repères dans des zones de jeu aménagées par chaque station ou presque : tremplins, bosses ou demi-tubes articifiels, vire même "handrail" alias rampe métallique (pour réaliser des "jib" fantastiques !).
Parmi les meilleurs "spots" du freestyle, on trouve historiquement Avoriaz, Risoul-Forêt Blanche, Flaine, Isola 2000, Val d'Isère, le Grand Bornand, Saint-Lary, les Menuires, la Clusaz, etc. Les snowparks sont libres d'accès et parfois animés par un professionnel... pour des sessions festives (musique, stages, compétitions).

Des pistes pour le boardercross

Surtout, les pistes aménagées pour le boardercross complètent l'offre : ces parcours de vitesse délimités et profilés par des virages relévés et des bosses sont aussi accessibles au jeune public, à condition de jouer la prudence et de ne pas se bousculer. Rien à voir avec l'épreuve spectaculaire réservée aux champions, sorte de "gladiateurs modernes" qui s'élancent par quatre et provoquent parfois des carambolages pour franchir les fanions et les obstacles !
On trouve des pistes de boardercross à Puy-Saint-Vincent/Pays des Ecrins, Tignes, les 2 Alpes, etc.

Freeride

Hors limites du domaine surveillé, c'est-à-dire en hors-piste ou version "freeride", les versants alpins ou pyrénéens proposent encore un potentiel immense pour faire "sa trace" dans une poudreuse de rêve, des Grands Montets (en vallée de Chamonix) à l'Alpe d'Huez, de Val Thorens aux Arcs, de Valloire à Piau-Engaly, etc.

Ce côté "aventure"est cependant réservé aux skieurs ou snowboardeurs expérimentés et responsables. Ceux-là se lancent évidemment avec une grande prudence, en étant surtout bien informés sur l'itinéraire et sur les conditions nivo-météo (un drapeau d'alerte est hissé, si le risque est attesté !), avec un équipement adapté et étant capable de s'en servir (un boitier "arva" de recherche-localisation sous avalanche, des bâtons-sonde et une mini-pelle), en ayant prévenu quelqu'un de leur départ et en partant en petit groupe, etc.
Au mieux, il faut suivre les conseils d'un moniteur de ski ou d'un guide de montagne (sur terrain glaciaire) pendant une "séance" de glisse "encadrée" voire un stage pédagogique de sensibilisation aux risques : crevasses, avalanches.

Dès lors, la "destination neige" promet monts et merveilles

Related videos

 
 

Vidéos affiliées