Rodin, l'exposition du centenaire au Grand Palais

Du 22 mars 2017 au 31 juillet 2017
  • La Méditation ou La Voix Intérieure

    La Méditation ou La Voix Intérieure

    © agence photographique du musée Rodin, J. Manoukian

Rodin, l'exposition du centenaire au Grand Palais 3, avenue du Général Eisenhower 75008 Paris fr

À l’occasion du centenaire de la mort du sculpteur Auguste Rodin, le Grand Palais de Paris met à l’honneur l’artiste en dévoilant sa personnalité sous un nouveau jour, joué en trois actes : Rodin expressionniste, Rodin expérimentateur, Rodin l’onde de choc.

À travers 200 travaux du maître, chaque acte développe en trois temps l’univers créatif de l’artiste, les expositions et les collectionneurs qu’il attira, et enfin les appropriations de son travail par de nombreux artistes contemporains.

Rodin, expressionniste

Rodin réaffirme sans cesse la présence de la nature au cœur de son oeuvre. Son but est de faire parler les corps : « Le corps, dit-il, est un moulage où s’impriment les passions. » À partir de 1890, le maître est unanimement salué comme celui qui a rendu vie à la sculpture. Sa célébrité ne cesse de s’accroître, tout comme son aura.

Rodin, expérimentateur

À partir des années 1880 et de son travail réalisé pour La Porte de l’Enfer, Rodin transforme son atelier en un gigantesque réservoir de formes dans lesquelles il puise, taille, désassemble et recompose sans cesse. Rodin accumule ainsi des centaines d’épreuves en plâtre d’après ses modelages en terre.

Rodin, l’onde de choc

Avec les grandes inventions techniques : automobile, aéroplane, téléphone, cinéma, etc., la fin du XIXe siècle vit un changement profond du rapport au temps et à l’espace ainsi qu’un recul des horizons, par la colonisation notamment. Ainsi va le monde et Rodin n’échappe pas à ces mutations en cherchant à reformuler la tradition sculpturale en un langage correspondant à ces transformations culturelles.

Les horreurs de la Seconde Guerre mondiale et de la Shoah, ont aussi joué sur la fibre créative de Rodin. Ce dernier envisage alors son art différemment : l’intérêt pour le sujet et la figuration repasse au-devant de la scène.

Ces changements sociétaux pavent aussi la voie à une nouvelle génération d’artistes qui renouent avec l’expression des sentiments et des émotions dans une sculpture sensible.On pense ainsi à Bourdelle, Germaine Richier et Alberto Giacometti qui sont à l’origine de cette nouvelle orientation artistique. Elle se traduit par des sujets abrupts, des formes tendues, des jeux d’ombres et de lumière puissants et des épidermes frémissants.

Durée

4 mois

Tarifs

Tarif normal : 13 € 
Réduit : 9 €  

Related videos

 
 

Vidéos affiliées

 
 
 
 

A Voir

A proximité