Orlinski 1850 à Courchevel

Du 08 décembre 2012 au 26 avril 2013
  • Orlinski 1850 - Loup Blanc

    Orlinski 1850 - Loup Blanc

    © David-Andre/Courchevel

  • Orlinski 1850 - Le Kong

    Orlinski 1850 - Le Kong

    © Courchevel

  • Orlinski 1850 - Panthère

    Orlinski 1850 - Panthère

    © Galeries Bartoux

Orlinski 1850 à Courchevel Courchevel fr

A Courchevel, en haut des pistes, un loup blanc vous surprend…

Dès le 8 décembre, la station de ski de Courchevel accueille l'exposition Orlinski 1850, exclusivement consacrée à Richard Orlinski, l'un des sculpteurs français contemporains dont la notoriété conduit à des records d’enchères, parmi les collectionneurs du monde entier.

Du cœur de la station jusqu’au sommet des pistes, Orlinski 1850 bousculera les codes habituels d’une exposition. Elle offrira un spectacle grandiose, à la hauteur des œuvres de l’artiste.

Orlinski 1850, l’ivresse du ski et l’émotion esthétique

Du 8 décembre 2012 au 26 avril 2013, tout Courchevel, et certains de ses sommets, seront comme habités par l’impressionnante présence de ces sculptures étonnamment disséminées entre ciel et champs de neige, parfois à plus de 2000 mètres d’altitude.

Tout en haut de la Vizelle (2 659 mètres d'altitude), le Loup Blanc (3 mètres) surprendra les skieurs, à l’arrivée des remontées mécaniques. De même que l’Eléphant (4,50 mètres), au sommet des Chenus (2 240 mètres d'altitude) ! 

Au fil de leur promenade, dans la station, les hivernants pourront découvrir d’autres sculptures de l’artiste, tout aussi célèbres que spectaculaires… « Superman », « Panthère », « L’aigle », « le Kong en alu poli », « le Kong blanc », « le Dragon »

Orlinski 1850 est une exposition initiée par la Galerie Bartoux, en étroite collaboration avec l'office du tourisme de Courchevel et la société des 3 vallées.

Elle devrait être l'un des évènements majeurs de la saison, tout comme « L’art, au fil des sommets », qui, l’année dernière, avait transformé la station en un véritable musée à ciel ouvert ! (Les « œufs » de certaines remontées mécaniques étaient customisés par des reproductions d’œuvres contemporaines majeures).

A Voir

A proximité