Renaissance de la mythique piscine Molitor

Par Avec Relaxnews | Publié le : 19 mai 2014
  • Piscine Molitor rénovée au centre d'un luxueux complexe avec hôtel, spa et restaurant

    Piscine Molitor rénovée au centre d'un luxueux complexe avec hôtel, spa et restaurant

    © AFP PHOTO / FRANCK FIFE - utilisation réservée

  • Molitor sous les tags, avant les travaux de rénovation

    Molitor sous les tags, avant les travaux de rénovation

    © Thomas Jorion - utilisation réservée

  • Molitor dans les années 80, avant sa fermeture

    Molitor dans les années 80, avant sa fermeture

    © Gilles Rigoulet - utilisation réservée

  • L'hôtel Molitor compte 124 chambres donnant sur la piscine.

    L'hôtel Molitor compte 124 chambres donnant sur la piscine.

    © AFP PHOTO / FRANCK FIFE - utilisation réservée

  • Les vitraux autour du bassin de la piscine Molitor, qui représentent des scènes de baignade, ont été rénovés

    Les vitraux autour du bassin de la piscine Molitor, qui représentent des scènes de baignade, ont été rénovés

    © AFP PHOTO / FRANCK FIFE - utilisation réservée

Renaissance de la mythique piscine Molitor 2 avenue de la porte Molitor 75016 Paris fr

C'est au bord de ses bassins, en 1946, que le bikini est apparu

Molitor, mythique piscine parisienne, squattée et livrée aux graffeurs depuis sa fermeture il y a 25 ans, a rouvert le 19 mai 2014, au centre d'un luxueux complexe avec hôtel, spa et restaurant.

On raconte que Johnny Weissmuller, cinq fois médaillé d'or aux jeux Olympiques, y fut maître-nageur en 1929, année d'ouverture. On dit aussi que, quelques décennies plus tard, on venait y bronzer seins nus. La piscine a aussi donné son nom au héros de "L'Odyssée de Pi", le film d'Ang Lee, oscarisé en 2013.

En déambulant dans les coursives de la piscine rénovée, on imagine sans peine les plongeons, les rires, les fêtes. Le directeur a mené son enquête pour que la nouvelle Molitor se rapproche au maximum de la piscine d'antan.

On a eu beau longtemps la surnommer "le paquebot blanc", le Guide bleu de 1933 décrivait des murs jaune tango. C'est donc cette couleur, proche du jaune moutarde, qui domine aujourd'hui encore à Molitor. Autour du bassin d'hiver, les mosaïques ont été réalisées par le même fabricant qu'en 1929, qui a retrouvé les tons d'origine. Les garde-corps sont authentiques. Les vitraux, qui représentent des scènes de baignade, ont été rénovés.

Molitor, c'est donc toujours deux bassins

L'un, extérieur mais ouvert toute l'année, de 46 mètres, l'autre, sous une verrière, de 33 mètres. Les deux seront chauffés pour que l'eau soit à 28 degrés.

Mais le mythe a un prix, très loin du ticket de la piscine municipale. Pour y nager, il faudra être client de l'hôtel cinq étoiles, qui compte 124 chambres, donnant sur la piscine, ou bien être membre du club.

Molitor, classée aux monuments historiques

A défaut d'être populaire, Molitor a bénéficié d'une cure de jouvence du meilleur goût. Les travaux ont démarré il y a deux ans et demi.

Jean-Philippe Nuel, l'architecte d'intérieur, a voulu faire dialoguer les différentes époques de Molitor. Dans le lobby : une Rolls taguée par l'artiste JonOne. La période street art de Molitor est également rappelée dans des photos.

Le restaurant a lui été imaginé par le chef Yannick Alleno, ancien trois étoiles au Meurice à Paris, aujourd'hui à Courchevel, au "Cheval blanc". L'hôtel est opéré par MGallery, du groupe Accor. Le Spa est signé Clarins.

Quant au toit-terrasse, on ne prend pas de risque en pariant qu'il sera un lieu incontournable à Paris cet été pour déjeuner ou prendre un verre, avec vue sur la Tour Eiffel, le bois de Boulogne, et les gradins du court central de Roland Garros.

Molitor se rêve d'ailleurs en lieu d'accueil d'artistes

Les cabines autour du bassin d'hiver seront de mini-ateliers ou lieux d'exposition. L'hôtel songe accueillir des retransmissions d'opéra, des défilés de mode etc.

A Voir

A proximité