Le Lido lance sa nouvelle revue !

Publié le : 15 avril 2015
Le Lido lance sa nouvelle revue !

C'est le 2 décembre 2014 que le rideau est tombé pour la dernière fois sur « Bonheur », la revue à l’affiche du Lido depuis dix ans. Le mythique cabaret des Champs-Elysées a ensuite fermé ses portes durant quatre mois, le temps des travaux d’embellissement. C'est dans ce nouvel écrin qu'il accueillera sa 27e revue dont la conception et la mise en scène ont été confié à Franco Dragone connu pour ses shows exceptionnels dans le monde entier, notemment avec le Cirque du Soleil.

Lancé depuis le 3 avril 2015, le spectacle est baptisé Paris Merveilles. C'est donc la Ville Lumière la vedette de ce spectacle qui raconte l’histoire de l’ascension d’une jeune femme appelée à devenir meneuse de revue.

Outre les traditionnels costumes élégants, chorégraphies audacieuses et décors raffinés qui font la réputation du cabaret, la revue ajoute prouesses technologiques et artistiques sur un espace scénique démultiplié par un immense écran LED et des projections au sol. Près de 30 entreprises et artisans français ont été mobilisé en coulisses.
En cuisine, le chef Philippe Lacroix et sa brigade s’affairent à la préparation d’une nouvelle carte pour les 800 spectateurs qui y dînent chaque jour.

Location d'espaces

Le Lido propose deux espaces à la location :

  • la salle panoramique dont la capacité d'accueil est de 900 personnes et nombre d'équipements tels que des lasers multifonctions ou des décors variés modulables sont disponibles. Une équipe technique dédiée et un responsable événementiel sont présents tout au long de l'événement pour en garantir la réussite.
  • le salon Bluebell qui offre une ambiance beaucoup plus intimiste avec une capacité de 60 personnes en réunion, jusqu'à 100 en cocktail apéritif. Ce dernier n'est en revanche disponible qu'en journée et l'équipement est plus basique.

Réservations pour les groupes

Vos clients pourront assister au diner spectacle lors d'une soirée Triomphe : accueil personnalisé avec coupe file et emplacement privilégié. Le chef propose trois menus accompagnés d'une demi-bouteille de Champagne ou de vin.

Enfin, il est également possible de dîner dans une loge privée permettant une intimité totale pour un tarif de 400 euros (entre 500 et 550 CAD) pour 2 à 6 personnes.

Pour les groupes de plus de 10 personnes, les réservations doivent être transmises par écrit au moins 3 jours ouvrés avant la date du spectacle. Vous aurez également à choisir le menu qui sera servi à vos clients.

Attention, la période des fêtes de fin d'année et la Saint-Valention sont des périodes de fortes demandes et font l'objet de conditions spécifiques.

L'histoire

Le tout premier Lido remonte à 1928. Une plage artificielle avait été créée dans les sous-sols de l’ancien hôtel particulier de Monsieur Dufayel. Celui-ci fut démoli pour être remplacé par une galerie marchande nommée les « Arcades » au 78 avenue des Champs-Elysées.

Les dessous devinrent le « Lido, la plage de Paris », nom trouvé par un certain Monsieur Chaux. On s’y désaltère, les enfants s’amusent dans cette piscine de 33m de long par 9m de large. Mais c’est aux sorties des théâtres, vers minuit, que l’établissement s’anime vraiment : casino, animation musicale dans l’eau, gondole comme à Venise…

Cependant en 1933, la clientèle se faisant plus rare, le lieu est mis en liquidation judiciaire.

En 1936, le fameux Léon Volterra arrive à la rescousse et transforme de fond en comble l’espace. Fini la piscine et sa plage, place à un temple, des colonnes et au spectacle !

Après guerre, Léon Volterra cède le bail du Lido à deux frères : Joseph et Louis Clérico.

Dans la foulée, d’importants travaux sont entrepris et en font le temple de la revue à grand spectacle. Dès le 20 juin 1946, la scène rayonne de la beauté, devenue légendaire, des danseuses, de l’éclat des costumes et de l’élégance des attractions. Le cabaret est propulsé au sommet du monde.

Reconnues partout, toujours accueillies avec ferveur, les revues du Lido sont encensées par la critique. Certains iront même jusqu’à proclamer que « les étrangers et les Français de passage à Paris vont d’abord visiter la tour Eiffel et le Lido où ils ont l’assurance de voir un spectacle prestigieux, unique au monde ». Le Lido est définitivement entré dans la légende.

En 1977, le Lido investit les murs du Normandie, au 116 avenue des Champs Élysées. Admirablement conçu et habillé par les architectes Peynet, Bartoccini et Veccia, l’établissement devient le plus grand et le plus luxueux cabaret d’Europe, pour ne pas dire du monde.

Au Lido, l’ivresse de la salle est affaire de prouesses. Prouesse humaine mais aussi prouesse de technologie. Quand le plancher s’enfonce et transforme la piste de danse en scène de spectacle, c’est un millier de spectateurs qui est transporté. Et lorsque successivement apparaissent la piste de glace, la piscine et les incroyables écrans d’eau, le Lido s’enflamme jusque dans ses plus profondes alcôves. Toute une machinerie, des techniciens au savoir-faire aussi prodigieux que le talent des artistes font du Lido le plus sensationnel lieu de spectacle.

La légendaire MISS BLUEBELL

De son vrai nom Margaret Kelly, elle est surnommée Miss Bluebell en hommage à ses yeux couleur jacinthe. Née le 24 juin 1910, cette belle irlandaise sera la créatrice de la ligne des Bluebell Girls.

Elle vit dans les années 30 en Allemagne puis en France où elle débute comme danseuse aux Folies Bergères. À 22 ans seulement, elle crée sa propre compagnie avec laquelle elle rejoint les loges du Lido en 1948. C’est ici que le talent de ces créatures aux jambes interminables et à l’élégance légendaire éblouira la scène parisienne.

Aujourd’hui encore, les Bluebell Girls sont emblématiques de la magie des revues du Lido.

Related videos

 
 

Vidéos affiliées

 
 
 
 

En lien avec