Le Centre Juno Beach, découverte de la mémoire des lieux

Par junobeach.org | Publié le : 16 mai 2014
  • © all rights reserved

    © all rights reserved

  • © Juno Beach Centre

    © Juno Beach Centre

Le Centre Juno Beach, découverte de la mémoire des lieux Voie des Français Libres 14470 Courseulles-sur-Mer fr

Situé sur l'une des plus célèbres plages de Normandie, le Centre Juno Beach doit son nom aux codes qu'utilisaient les Alliés Canadiens pour mentionner la plage sur laquelle ils allaient débarquer. Le musée traite, pour une large partie de ses contenus, du rôle du Canada durant la seconde Guerre Mondiale.

Dans le cadre du 70ème anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie,
le Centre Juno Beach a mis en place un programme spécial qui vous
permettra d'aborder le littoral français avec un œil plus historique.

Visite commentée en extérieur

Une visite commentée du parc Juno vient compléter celle du musée du Centre, d'une durée de 45 minutes.

Elle vous permettra d'en savoir un peu plus grâce aux vestiges du Mur de l'Atlantique mais également au bunker situé en face du Centre. Ce bunker est un ancien poste d’observation d’infanterie allemand. En 1944, il était essentiellement équipé de matériels radio qui permettaient à ses opérateurs de renseigner les autres bunkers. Il s’agit d’un point d’appui important du dispositif allemand de fortification du port de Courseulles.

Cette année voit l'ouverture à la visite des salles souterraines du Poste de Commandement de la 6è compagnie du 736è régiment d’infanterie du Hauptmann Grote. Ce Poste de Commandement allemand, sur le site en 1944, était relié au bunker d’observation par une galerie couverte. Cette initiative conjointe de la Ville de Courseulles-sur-Mer et du Centre Juno Beach a reçu le label « 70è anniversaire de la Bataille de Normandie ».

Exposition temporaire

« Mamie, c'était comment pendant la guerre ? »

Cette exposition conçue et réalisée par le Centre Juno Beach spécialement pour le 70è anniversaire du Débarquement raconte la vie des civils normands et canadiens, particulièrement celle des enfants, de 1940 à 1944. Cette exposition se veut un outil de dialogue "inter-générationel".

En répondant aux questions « Quelle aurait été ma vie de tous les jours si, comme mes arrière-grands-parents, j’avais eu 10 ans en 1944 ? » « Qui au juste les Canadiens ont-ils libérés en débarquant en Normandie ? » et « De qui les ont-ils libérés ? », l’exposition éclaire les jeunes sur ce que leurs aînés ont enduré à cette époque et sur la profondeur du mot Libération.

A travers 5 zones évoquant des univers emblématiques (une salle de classe, une cuisine familiale, un coin de salon, une scène de ruines) ces petits univers scénographiés permettent d’aborder les préoccupations majeures telles que les préoccupations majeures de cette époque trouble. Coté normand : la pénurie, le STO, le travail en Allemagne, la peur, le marché noir, les couvre-feux… Coté canadien : la crainte, l’écoute de la radio, les journaux, la propagande, le rationnement, le recyclage, l’absence, l’attente…

Chaque dispositif est adapté au jeune public grâce à des sujets traités de manière épurée, pour préserver le regard qu’un enfant pouvait porter sur des événements sur lesquels il n’avait aucun contrôle, mais auxquels il était obligé de s’adapter. Des explications plus développées, destinées aux adultes, permettent d’expliquer les 5 modules.

« Je suis née le 9 juin 1944, et j’ai 2 sœurs de 7 ans mes aînées qui ont vécu cette guerre et me l’ont racontée. Cette visite est très émouvante pour moi et rejoint tout ce que mes sœurs m’ont conté. Elles ont aujourd’hui 76 et 77 ans et s’en souviennent comme si c’était hier. » A. Moise, France.

« Excellente exposition-exactement comme ma mère décrivait sa vie en tant que jeune fille durant la Seconde Guerre mondiale ! » Leslie Keily, Victoria, Colombie-Britannique, Canada.

A proximité