Votre ancêtre vient de Saint-Pierre-et-Miquelon

  • © tous droits réservés

    © tous droits réservés

Votre ancêtre vient de Saint-Pierre-et-Miquelon pm

Les marchands de Saint-Malo s’établirent à Saint-Pierre au XVIIème siècle pour y installer des habitations consacrées à l’exploitation de la morue.

Ce sont les guerres successives entre Londres et Paris qui mirent fin à l’expérience coloniale française à Terre-Neuve. À la ratification du traité d’Utrecht de 1713, la France dû céder cette colonie et fut forcée d’exiler les habitants au Cap Breton en Nouvelle-Écosse, autrefois l’Isle Royale.

Lors du traité de 1763, les îles de Saint-Pierre et Miquelon furent rendues à la France et malgré les déportations de 1778 et de 1793, orchestrées par les Anglais, les îles furent finalement rétrocédées à la France en 1816 par la Grande-Bretagne.

Le premier mariage à Miquelon fut célébré le 16 octobre 1763. Il unissait Joseph Sirs, fils légitime de Jean Sirs, et de Anne Bourgeois.

Histoire et géographie de Saint-Pierre-et-Miquelon

Les îles de Saint-Pierre-et-Miquelon constituent un petit archipel de 242 km2 situé à quelque 25 km au sud-ouest de la province canadienne de Terre-Neuve.

Cet archipel compte deux îles principales, l’île de Saint-Pierre au sud-est et l’île de Miquelon (reliée à l’île de Langlade par une bande de sable), auxquelles s’ajoutent quelques îlots qui ont été tour à tour occupés, puis abandonnés, tels l’île aux Marins, l’île aux Pigeons, et l’île aux Vainqueurs.

D’abord baptisées « îles des Onze Milles Vierges » par le chevalier portugais Joao Alvarez Faguendes en 1520, puis les « îles Vertes » par les frères Corte Real, le nom de Saint-Pierre fut cité pour la première fois par l’explorateur français Jacques Cartier en 1536.

Quelques années plus tard, vers 1579, plusieurs pêcheurs basques donnèrent le nom de Miquelon à l’île qu’ils fréquentaient, car Saint Michel (San Miguel) est le patron des Basques espagnols.

D’ailleurs, Samuel de Champlain avait indiqué sur une carte datée de 1612 le nom de ile aux Basques en même temps que l’île Miquelon Langlade.

D’après de récentes découvertes, les îles auraient été fréquentées à partir de 3 000 ans av. J.C. par les cultures amérindiennes et paléo-esquimaudes.

L’histoire européenne des îles et de Terre-Neuve a débuté quand l’explorateur Giovanni Caboto plongea un panier dans la mer et le remonta à la surface rempli de morues : une véritable ruée vers l’or s’ensuivit.

Pour en savoir encore plus sur vos ancêtres, contactez le Fichier Origine